«Top Chef»: qui est Gratien, ce véritable amateur qui affronte des professionnels de la cuisine?

Capture d’écran - Facebook
Capture d’écran - Facebook

Ne faites pas les étonnés si Philippe Etchebest le prend un poil plus que les autres sous son aile : Gratien est le protégé du charismatique chef français. Et pour cause, cet homme de 29 ans a gagné l’émission préparatoire de Top Chef, appelée « Objectif Top Chef » et centrée autour de Philippe Etchebest. Lors de la saison 5 qui s’est terminée le 3 janvier dernier, il a créé la surprise face aux autres apprentis en remportant le show culinaire de M6, ce qui lui a ouvert les portes du concours destiné, d’habitude, aux professionnels de la cuisine.

« Je n’avais jamais pris un cours de cuisine »

Grâce à cette victoire, Gratien Leroy intègre directement la brigade de Philippe Etchebest. À la fin du premier épisode de « Top Chef », diffusé sur RTL-TVI le 24 février dernier, il a donc fait son apparition et a rejoint deux cuisiniers plus expérimentés que lui au sein de l’équipe bleue : Diego Alary, 22 ans, et Martin Feragus, 27 ans. Ce lundi 2 mars, on verra donc sur nos petits écrans, les premiers pas en cuisine de ce chef atypique qui n’en est pour l’heure, en réalité, pas tout à fait un.

Et pour cause, à 29 ans, Gratien Leroy est un amateur. Aucun bagage de cuisinier professionnel pour celui qui était comptable jusqu’à il y a quelques jours. Avant « Objectif Top Chef », l’Ardennais « n’avait jamais pris de cours de cuisine », comme il le raconte à Ciné Télé Revue. « J’ai trouvé en moi des ressources que je ne soupçonnais pas », explique celui qui a subi quelques critiques sur les réseaux sociaux :

« J’ai eu l’intelligence de ne pas relever les remarques non constructives. Sur Twitter, certains écrivaient que la production voulait coûte que coûte qu’un amateur, et non un apprenti, gagne ‘Objectif Top chef’. C’est bête et sans intérêt. »

« J’ai tout appris dans ma petite cuisine »

Reste à savoir si Gratien va réussir à relever le défi de « Top Chef ». Car cette fois, en face de lui, l’habitant de Nouzonville va trouver des professionnels de la cuisine : l’un d’eux a même déjà une étoile au guide Michelin. Pour se préparer au mieux, l’amateur de 29 ans s’est préparé « dans sa petite cuisine » : « J’ai tout appris chez moi ».

Une éducation et une curiosité qui se développent au fil des ans pour celui qui n’est alors qu’un enfant. « Ensuite, j’ai posé plein de questions aux chefs sur leurs techniques lorsque je me rendais au restaurant, j’ai acheté beaucoup de livres qui rendaient accessible la cuisine gastronomique, afin de pouvoir réaliser ces recettes à la maison », explique-t-il à nos confrères.

Mais pourquoi diable s’est-il lancé dans ces concours culinaires et télévisés ? « Tout a commencé par un défi personnel », relate-t-il. « J’avais envie de faire goûter ma cuisine au chef Etchebest ». Le premier plat qu’il lui propose dans « Objectif Top Chef » ? Une ballottine de dinde rouge des Ardennes, « cuite dans un bouillon de volaille au foin, agrémentée d’une crème d’oignons doux, d’un sponge cake et d’un praliné aux cèpes et aux noisettes ». Rien que ça !

« ‘Top Chef’ m’a fait prendre mon envol »

Dans cette deuxième émission, Gratien va devoir faire ses preuves lors d’une épreuve poissonneuse. Il lui faudra, aux côtés de Martin Feragus, utiliser l’entièreté de la vieille, sans rien gâcher. Le duo parviendra-t-il à convaincre le chef triplement étoilé Christopher Coutanceau ? Verdict sur RTL-TVI ce lundi 2 mars à 20h20. Toujours est-il que le jeune homme a révélé au Ciné Télé Revue qu’il avait dû faire face, pendant la compétition d’ores et déjà tournée « à un niveau de malade ».

« Franchement, je suis tombé dans un bon groupe. Certains candidats me redoutaient car ils savaient que ma victoire dans ‘Objectif Top chef’ m’avait rodé aux concours », dit-il. Puis, il philosophe : « ‘Objectif Top Chef’ m’a donné des ailes. ‘Top Chef’ m’a fait prendre mon envol ». Résultat, il a confessé avoir laissé tomber son job de comptable il y a quelques jours. Pour se lancer dans la cuisine, en espérant « s’améliorer aux côtés de grands chefs durant quelques années ». Bref, il n’y a plus qu’à travailler !

 
  • Belgaimage

    François De Brigode, photographe du confinement

    Le journaliste de la RTBF partage au quotidien un cliché de la situation actuelle.

  • Belgaimage

    Soutenons nos héros: vos messages

    Vous êtes nombreux à avoir répondu à notre appel de soutien envers tous les héros du quotidien pendant ce confinement. Voici une sélection de vos encouragements précieux. Merci à vous tous !

  • Dominique Strauss Kahn and Myriam L Aouffir attend the 16th Marrakech International Film Festival. Marrakech, Morocco - 05/12/2016//COLLET_0005-111/Credit:GUILLAUME COLLET/SIPA/1612060209 *** local caption *** 00784161

    Le retour gagnant de DSK

    Neuf ans après l’affaire du Sofitel, Dominique Strauss-Kahn s’est refait une santé. Aussi discret dans les médias qu’actif dans les affaires…

Signé duBus
Signé Stéphane Bern