Pierre Bénichou, ancien pilier de l’Obs et chroniqueur des «Grosses Têtes», est mort

BelgaImage
BelgaImage

Il avait le mot pour rire et la tirade facile. Pierre Bénichou est décédé à l’âge de 82 ans. Il s’est éteint dans la nuit du lundi 30 mars au mardi 31 mars, comme l’a annoncé son fils Antoine à l’AFP. « Il s’est éteint dans son sommeil », à son domicile. La famille a précisé que son décès n’est pas lié au coronavirus.

Né à Oran, en Algérie, le 1er mars 1938, il se lance dans le journalisme 21 ans plus tard du côté de Paris Jour. Il devient ensuite grand reporter pour Jours de France avant de rallier les équipes du Nouvel Observateur. Juste avant les années 80, il devient le rédacteur en chef du magazine.

À côté de cette carrière dans la presse, Pierre Bénichou se fait connaître du grand public grâce à sa présence à la radio et à la télé. Il intègre d’abord « Les Grosses Têtes », sur RTL, avec Philippe Bouvard. Avant d’être recruté par Laurent Ruquier. Il participe alors à l’émission « On a tout essayé » sur France Télévisions entre 2003 et 2007.

En radio, il suit aussi la trajectoire de Laurent Ruquier, d’abord sur Europe 1 où il participe comme chroniqueur régulier à l’émission « On va s’gêner » entre 2000 et 2014. Quand l’animateur français bascule sur RTL pour reprendre « Les Grosses Têtes », Pierre Bénichou suit. Il a su s’imposer, au fil des ans, comme l’une des personnalités préférées des fans de l’émission.

« Beau Pedro Roi du Tango », « Bob du Grand Huit », autant de surnoms qui collent à la peau de Pierre Bénichou qui a su jouer avec son côté râleur, sa faculté à raconter les histoires et sa propension à faire rire l’audience. Le journaliste et sociétaire des « Grosses Têtes » s’en est allé à l’âge de 82 ans, laissant derrière lui des moments de radio d’anthologie.

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?