À la télé ce soir: «Ravensbruck le camp oublié» ou «Meurtres en Corrèze»

Des baraquements de l’ancien camp de concentration de Ravensbrück.
Des baraquements de l’ancien camp de concentration de Ravensbrück. - ©Belga

Voici les conseils du Soir Mag pour bien débuter le week-end devant la télé. À vos zappettes !

Ravensbruck le camp oublié, à 21h14 sur La Trois

Ce film commence dans un cadre magnifique et glacial, à 80 kilomètres au Nord de Berlin, dans le village déserté de Ravensbrück. C'est un véritable paysage de désolation. Autour d'un lac s'étend une zone marécageuse de dunes et de sables gorgés d'eau. Un vent glacé souffle sans trêve. Le climat est si rigoureux qu'on surnomme cette région la "petite Sibérie mecklembourgeoise". C'est ici, à Ravensbrück, que le plus grand camp de concentration réservé aux femmes se trouvait pendant la Seconde Guerre mondiale. C'est ici qu'ont été déportés 130 000 femmes et enfants. C'est ici que sont morts 90 000 personnes. C'est ici qu'ont afflué pendant 6 ans 36% de déportées Polonaises, 21% de Soviétiques, 18% d'Allemandes et Autrichiennes, 8% de Françaises, 7,5% de Hongroises et 9,5% d'autres pays européens occupés par les nazis.

Meurtres en Corrèze, à 21h05 sur France 3

La procession de la Saint Jean, à Tulle, est parsemée de cadavres. Axel et Léna, deux gendarmes autrefois amants, tentent, au fil d'une enquête qui les amène sur les traces d'artistes locaux dans la campagne corrézienne, de dénouer les fils d'une machination qui remonte à treize ans. L'énigme reste entière...

Les étoiles de Dominique Deprêtre

In her Shoes, à 20h15 sur Plug RTL - Trois étoiles

de Curtis Hanson (2005)

Brillamment chapeautées par l’inusable Shirley McLaine, Toni Collette et Cameron Diaz incarne les « sœurs ennemies » de cette excellente comédie dramatique adaptée par Susanna Grant, la scénariste de « Erin Brockovich ». Preuve éclatante qu’on peut passer d’un genre à l’autre avec un égal bonheur.

L’envolée sauvage, à 18h30 sur La Trois - Deux étoiles

de Carroll Ballard (1996)

Basé sur d’authentiques recherches et réalisé par un spécialiste californien de la pellicule animalière, ce récit initiatique a vraiment tout pour ravir le jeune public. Il valut même une nomination à l’Oscar de la photographie à Caleb Deschanel, collaborateur des Malick, Lucas, Cassavetes, Aschby, Kaufman, Levinson, Lynch, Emmerich, Friedkin, Cameron, Gibson, Madden, McQuarrie, et tout récemment encore Beatty (« L’exception à la règle »).

Rocky II, la revanche, à 20h05 sur La Deux - Deux étoiles

de Sylvester Stallone (1979)

L’acteur et scénariste du premier du nom, l’« Italian Stallion », prend aussi la caméra dans cette première suite où il faut patienter plus de 80 minutes avant d’assister à la fameuse « revanche » qui dure moins d’un quart d’heure. Une attente un peu langoureuse mais pas inintéressante car l’auteur s’en prend avec un humour assez féroce à certains aspects de l’« American way of life ».

Stuart Little 2, à 20h30 sur AB3 - Deux étoiles

de Rob Minkoff (2002)

Avec cette suite encore plus coûteuse - budget estimé à 160 millions de dollars pour 76 minutes à peine-, la Columbia a voulu d’entrée de jeu cibler davantage le jeune public. Plus trop de philosophie, donc, sur les contrastes du monde des humains, mais bien davantage d’action pure et dure, dans un schéma classique où les humains apparaissent moins. Hugh Laurie et Geena Davis ont naturellement rempilé, de même que le jeune Jonathan Lipnicki, découvert en 1996 par Cameron Crowe pour son « Jerry Maguire » avec Tom Cruise.

À trois, on y va, à 22h30 sur Plug RTL - Une étoile

de Jérôme Bonnell (2015)

Toutes deux primées à Cabourg, Anaïs Demoustier et notre Sophie Verkeeck se disputent les faveurs du souriant Félix Moati dans cette comédie romantique aussi sympathique que furtive.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern