Petites misères du cinéma belge

Derrière quelques «
locomotives
», le cinéma belge galère.
Derrière quelques « locomotives », le cinéma belge galère. - RTBF

On ne le dira jamais assez : les spectateurs belges devraient davantage aller voir les films de chez nous ! Hélas, souvent boudés, ceux-ci ne trouvent pas leur public. Et ce n’est pas le lièvre soulevé par Alain Vaessen dans son reportage qui contredit cette fâcheuse impression. En cause, un Magritte attribué en 2015 qui fit déjà polémique à l’époque. Ce Prix du Public, la réalisatrice Dominique Smeets et son producteur Dominique Dubuisson s’estimaient bien placés pour le recevoir. Une récompense pour les 10.000 entrées de « Marbie, star de Couillu-les-Deux-Églises »,...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern