Véritable carton sur Netflix, le film érotique polonais «365 jours » crée la polémique

DR
DR

Depuis le 7 juin dernier, le thriller érotique polonais « 365 jours » est disponible sur Netflix. Sorti également avant le confinement en Pologne, le film a amassé les foules. Sur la plateforme de streaming aussi, le long-métrage cartonne. Il est désormais dans le top des films le plus vus sur Netflix. Pourtant, il est très mal vu par la critique. Présenté comme le « Cinquante nuances de Grey polonais », le film est le début d’une adaptation d’une trilogie de livres de l’auteur Blanka Lipińska.

D’après le synopsis, l’histoire de « 365 jours » est la suivante : « Une femme de caractère dont le couple bat de l'aile tombe entre les mains d'un chef mafieux dominateur qui la séquestre et lui laisser un an pour tomber amoureuse de lui », rapporte BFM TV. Mais depuis sa sortie sur Netflix, le film est pointé du doigt et critiqué car il fait l’apologie de la culture du viol, tout en rendant glamour le syndrome de Stockholm. Comme le rapporte BFM TV, selon Le Mouv, « ‘365 jours’ oublie complètement la notion de consentement et contraint le spectateur à assister à des scènes d'attouchement, et de rapports non consentis qui font froid dans le dos ».Une scène de fellation forcée dans un avion a notamment été fortement critiquée. Dans le film, la femme est uniquement vue comme un « pur objet sexuel ».

Beaucoup de téléspectateurs sont fascinés par le personnage de Massimo, ce qui pose problème selon Grazia : « Si pour des personnes averties, il est évident que ce film dépeint intégralement tout ce qu'il faut fuir et tout ce qui est intolérable, pour de jeunes femmes et jeunes hommes (ou juste des personnes moins sensibilisées aux violences physiques et mentales), cela pourrait être moins évident [...] Le danger, c'est que certaines construisent leur image de l'amour basé sur cet exemple et en viennent à souffrir inlassablement dans leurs relations futures ». « Glauque », « honteusement mauvais », « misogyne », « odieux », « toxique », « beau navet », les critiques ne manquent pas de qualificatifs pour décrire le film.

 
  • Enquête: les anti-vaccins en Belgique

    BelgaImage

    Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Sont-ils dangereux pour la santé publique ? Plongée dans cette nébuleuse anti-vaccins qui se fait de plus en plus entendre en Belgique grâce à la crise du coronavirus. Enquête réalisée avec le soutien du Fonds pour le journalisme en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern