L’Allemagne prépare sa propre série télé sur les services secrets nationaux

L’Allemagne prépare sa propre série télé sur les services secrets nationaux
©Reuters

« Jusqu’ici aucune série n’a encore jamais raconté de l’intérieur les services de renseignements extérieurs allemands, le BND », a souligné vendredi la société de production Ariana Krampe en charge du projet, dans un communiqué.

La production baptisée « L’Agente », centrée autour d’une femme employée au BND, « veut combler ce fossé », ajoute la société.

Le scénariste allemand Martin Rauhaus, connu pour des films sur l’attaque sanglante d’un commando palestinien contre le pavillon des athlètes israéliens lors des Jeux olympiques de 1972 à Munich ou sur le pont aérien des forces alliées à Berlin en 1948, a été recruté pour ce projet.

Il compte, comme le font les autres séries à succès du genre ailleurs, être en prise avec l’actualité la plus immédiate pour ses récits.

« Le monde change. Coincée entre Trump, Poutine, un nationalisme croissant en Europe et la menace terroriste, l’Allemagne lutte pour se trouver une nouvelle position » sur cet échiquier et la série a pour ambition de montrer ce que « cette nouvelle situation géopolitique » signifie « pour la sécurité du pays », a déclaré le scénariste.

Selon la société de production, et comme ce fut le cas pour le « Bureau des Légendes » notamment, les scénaristes ont pu avoir « plusieurs heures d’entretiens » avec des agents du BND allemand.

 
  • Le prince Laurent bientôt indemnisé

    L’obstination de Laurent devrait finir par payer. Le Prince est dans son droit. C’est au monde politique de suivre.

    Reconnu dans ses droits à cinq reprises par la justice dans son procès contre la Libye, le frère du Roi se bat depuis 2014 pour récupérer les 48 millions d’euros dus. Le dossier doit se débloquer ce vendredi 22.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Voltaire, un jeune intenable!

    Ouverture (RTBF)

    Thomas Solivérès incarne le philosophe au début de sa vie. Très tôt celui qui brigue la gloire, les femmes et l’argent bouscule les conventions, en maître de la pensée.