Des étudiants américains organisent des soirées spéciales «contamination covid»

Photo d’illustration.
Photo d’illustration. - BELGAIMAGE

C’est une nouvelle insensée et pourtant bien réelle. Des étudiants américains de la ville universitaire de Tuscaloosa en Alabama organisent des soirées « covid-19 » dont le seul et unique but est de se contaminer mutuellement et de parier sur l’identité du premier étudiant qui développera les symptômes. Une soirée grande ouverte aux personnes déjà infectées, donc.

L’information a été relayée par Sonya McKinstry, membre du conseil municipal de la commune, par Randy Smith, le chef des pompiers de la ville, les bureaux du médecin et même l’Etat. « Cela n’a aucun sens. Ils mettent de l’argent dans un pot… et le premier à avoir le covid le gagne », raconte Sonya McKinstry à ABC News.

Le 20 Minutes rappelle également que l’Alabama comptabilise plus de 38.000 cas de coronavirus et 947 décès et souffre d’une pénurie de lits en réanimation.

 
  • Enquête: les anti-vaccins en Belgique

    BelgaImage

    Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Sont-ils dangereux pour la santé publique ? Plongée dans cette nébuleuse anti-vaccins qui se fait de plus en plus entendre en Belgique grâce à la crise du coronavirus. Enquête réalisée avec le soutien du Fonds pour le journalisme en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern