À cause de sa participation à «Koh-Lanta», une ancienne candidate s’est vue refuser un poste dans l’enseignement

DR
DR

Mathilde Chevalier avait participé à l’édition 2017 de « Koh-Lanta ». Mais suite à cette aventure, la finaliste du jeu de TF1 s’est vue refuser un poste dans l’enseignement en France, rapporte La Libre. Alors qu’un abonné Instagram demandait à la prof d’anglais des nouvelles concernant la rentrée 2020, la jeune femme de 24 ans lui a répondu : « Figurez-vous que ma mutation dans l’académie de Nice a été refusée, car j’ai participé à ‘Koh-Lanta’  ». « J’hésitais à en parler, mais je décide de le faire librement », a-t-elle également ajouté.

« J’ai halluciné d’être confrontée à des personnes si fermées d’esprit. Sous prétexte que mon parcours est atypique, et que je prends ‘un peu trop de place’, on ne me laisse pas ma chance. Comme si cela remettait en cause mes compétences en tant qu’enseignante », a expliqué Mathilde Chevalier. Révoltée par cette discrimination, l’aventurière de « Koh-Lanta » au Cambodge a toutefois trouvé un autre emploi dans le milieu scolaire, comme elle l’a expliqué : « Au final, la vie est bien faite, puisque malgré les refus auxquels j’ai été confrontée, j’ai eu la chance de décrocher un poste extraordinaire, toujours dans l’enseignement à Nice  ».

En ce qui concerne une éventuelle deuxième participation au jeu d’aventure, Mathilde ne serait pas contre, remarque La Libre. « Si le timing est propice, je serais évidemment plus que motivée pour tenter ma chance. En revanche, si les planètes ne s’alignent pas, je me concentrerai sur d’autres challenges tout aussi magnifiques  », a ainsi expliqué la jeune femme.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern