Dans «Affaire conclue», Sophie Davant empêche une candidate d’accéder à la salle des ventes

Capture d’écran - YouTube
Capture d’écran - YouTube

Dominique se présente : avec elle, la candidate d’« Affaire conclue » amène un hanap fabriqué à Longwy. L’objet lui vient de sa grand-mère et possède une forte valeur sentimentale. Mais pas uniquement puisque cette aide-soignante de 57 ans espère aussi en retirer une forte valeur financière. Et pour cause puisque cette faïencerie, très réputée, est inscrite au patrimoine culturel français.

Diem Crenais a vite calmé les ardeurs de Dominique, remettant en question l’authenticité de ce hanap. La commissaire-priseur s’explique, comme le montre la vidéo publiée par nos confrères de Sudinfo  : « Quand je regarde en dessous, la marque n’est pas bien mise, elle est un peu floue. Ce n’est pas très clair. Étant donné la marque qui n’est pas claire, je ne peux pas avec ceci vous déterminer qu’il s’agit forcément d’un bon. De même, en termes de finition, c’est quand même un peu flou. La ligne n’est pas nette, donc on est sur un produit qui n’a pas la qualité optimale. Si on prend tous ces facteurs-là, je ne peux pas affirmer qu’il s’agit d’un Longwy véritable ».

Sur le plateau, tout le monde s’est retrouvé un petit peu gêné face à cette expertise pour la moins perturbante. Résultat, Sophie Davant a dû prendre les devants en refusant à la candidate l’accès à la salle des ventes et aux acheteurs, comme l’épingle Sudinfo : « Dans ces cas-là, je ne peux pas donner le passe. Je vais vous interdire de salles des ventes, même si c’est triste ». Dominique n’est pas pour autant blacklistée, elle pourra évidemment revenir avec un autre objet à proposer.

 
  • Les montages financiers des royaux européens

    Plongé jusqu’au cou dans l’affaire Epstein, le prince Andrew a déclenché une nouvelle polémique en Angleterre en créant une très discrète société privée pour assurer la gestion de ses avoirs.

    Familles royales ou grandes familles de la noblesse ou de la haute bourgeoise, elles sont nombreuses à utiliser des constructions juridiques, comme des fondations, pour transmettre et perpétuer leur patrimoine.

  • GELUCK_belgaimage-174625282-full

    Geluck face à ses détracteurs

    Les détracteurs du projet de musée de Philippe Geluck sortent les griffes.

  • Le complexe des serres se découvre de plus loin cette année grâce à une belle promenade dans le parc privé du château.

    Parcours inédit dans les Serres de Laeken

    En raison du corona, une partie du complexe est inaccessible, mais, en échange, les visiteurs peuvent faire une longue promenade dans le parc du château royal ! À découvrir dès le 13 mai.

  • Le fisc peut s’emparer de 80% de la valeur d’un héritage à destination d’un ami ou d’un neveu. Le legs en duo est une solution à envisager à l’heure d’anticiper sa succession.

    Héritage, les règles ont changé

    Pour alléger les droits de succession, il est souvent intéressant d’inclure une association dans ses héritiers. Attention, les règles ont changé ! Explications.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Chasseurs de microbes (13)

    L’expérience de Pasteur sur les bâtonnets produisants l’acide lactique le convainquit - pourquoi?, nul ne le sait.

    Du XVIIe siècle à Louis Pasteur, Paul De Kruif raconte dans un livre passionnant l’existence hors normes et les découvertes magnifiques de grands savants, pionniers de la science et bienfaiteurs de l’humanité.