Héritage: David Hallyday renonce à la succession de son père

Belgaimage
Belgaimage

Dans la longue saga autour de la succession de Johny Hallyday, l’avocat de David Hallyday a déclaré ce vendredi 31 juillet que celui-ci renonçait à l’héritage de son père. David Hallyday « a renoncé à la succession de son père et nous nous désistons de toute instance judiciaire », a affirmé Pierre-Jean Douvier à l’AFP, confirmant ainsi une information du Figaro.

« L’objectif de protéger ses trois sœurs est atteint et nous nous en réjouissons. David ne reçoit rien, que ce soit patrimonialement ou financièrement, et il ne demande rien. Il n’a pas reçu d’objets symboliques. Désormais la page est tournée et David regarde l’avenir avec le retour de la sérénité  », a ajouté l’avocat. Après de nombreux rebondissements, cette décision devrait clore la bataille qui fait rage depuis deux ans entre Laeticia Hallyday et les deux aînés du rockeur décédé.

Accord définitif

De son côté, l’avocat de la veuve de Johnny avait annoncé au début du mois de juillet qu’un accord « définitif » avait été trouvé entre Laeticia Hallyday et Laura Smet, qui avait la première saisi la justice pour contester le testament de son père rédigé aux États-Unis. Cet accord, dont les détails n’avaient pas été dévoilés, a mis fin à plus de deux ans de procédure devant les tribunaux.

Si la paix semblait avoir été trouvée depuis ce moment, une sortie de Laeticia avait remis le feu aux poudres. Elle avait en effet évoqué des détails confidentiels de l’accord dans une interview. Les avocats de Laura Smet ont annoncé envisager une action en justice suite à ce qu’ils considèrent comme « une trahison  ». Cette saga semble décidément interminable.

La rédaction avec AFP

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern