Explosions à Beyrouth: la tristesse de Léa Salamé et Mika, nés au Liban

Ce mardi 4 août en fin de journée, deux violentes explosions ont secoué Beyrouth, capitale du Liban. Une centaine de morts et des milliers de blessés sont à déplorer, selon un bilan provisoire. Une cargaison de plus de 2000 tonnes de nitrate d’ammonium serait à l’origine de la catastrophe. Suite à ce terrible accident, nombreuses sont les personnalités à avoir réagi sur les réseaux sociaux. Notamment Léa Salamé et Mika, originaires du Liban, rapporte RTL.

Fille d’un ancien ministre libanais de la culture, Léa Salamé est née au Liban et y a vécu jusqu’à ses cinq ans. Elle a ensuite quitté le pays à cause de la guerre civile. La journaliste a été naturalisée française quelques années plus tard. « Je regarde en boucle, abasourdie, depuis des heures les images de la ville où je suis née, éventrée, détruite, je regarde les rues de mon enfance, balayées par l’explosion. Beyrouth est à terre ce soir, je suis loin d’elle, et j’ai le cœur brisé », a-t-elle écrit sur Twitter, choquée.

Même chose pour Mika, lui aussi né à Beyrouth. « Je regarde et lis avec inquiétude, tristesse et horreur les événements qui se déroulent à Beyrouth. Ce qui s’est produit, des vies blessées ou perdues à jamais, me fend le cœur. Nous ne savons pas encore ce qui s’est passé mais la souffrance est atroce », a déclaré le chanteur sur son compte, avant d’ajouter dans un autre tweet : « Mon cœur est avec Beyrouth et le Liban. Il y a 4 ans jour pour jour je me produisais à Baalbek au Liban. J’ai passé la matinée à regarder les photos de cette soirée. Je termine ma journée en regardant ces terribles images de Beyrouth qui me donnent des frissons ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern