Les participants à l’Ice Bucket Challenge peuvent être fiers, voici le résultat de leur défi

Les participants à l’Ice Bucket Challenge peuvent être fiers, voici le résultat de leur défi
BelgaImage

Il y a six ans, de drôles de vidéos fleurissaient sur le net. Tour à tour, des personnes se donnaient pour défi de se renverser un sceau d’eau glacée sur la tête tout en nommant au maximum trois amis pour qu’ils fassent de même dans les 24 heures qui suivent. Si les nommés ne remplissaient pas leur tâche, ils étaient invités à faire un don à la « Motor Neurone Disease (MND) Association » qui lutte contre la maladie de Charcot. L’idée, lancée par l’Américain Pete Frates, lui-même atteint par cette maladie neurodégénérative et depuis décédé, a eu un certain succès. Comme le relaye 7sur7, 300 millions d’euros ont été collectés grâce à l’Ice Bucket Challenge. Une somme qui a été suivie d’effets.

Une piste pour lutter contre ce fléau

La maladie de Charcot est mortelle mais le problème, c’est que l’on ne connaît pas encore très bien son fonctionnement et son origine. De manière progressive, elle dégrade les neurones moteurs et le patient a de plus en plus de mal à bouger. Après la perte de l’usage de ses jambes, les gestes du quotidien comme manger ou parler deviennent de plus en plus difficiles. Au final, il devient impossible de respirer, ce qui entraîne la mort.

Mais grâce à l’argent collecté avec le défi, une méthode de traitement prometteuse vient d’être mise au point. Un test a ainsi été réalisé en double aveugle au cours duquel 89 malades ont reçu le nouveau médicament alors que 137 autres patients n’ont eu qu’un placebo. Résultat : le traitement ralentit la progression de la maladie. « Les patients me disent que leur objectif premier est de pouvoir conserver leurs fonctions physiques aussi longtemps que possible. Ils veulent pouvoir continuer à marcher et à utiliser leurs mains », a expliqué à NBC News le Dr Sabrina Paganoni, auteur principal de l’étude. Or en ce sens, ce médicament représente une source d’espoir.

Le revers de la médaille, c’est que pour l’instant, cette solution entraîne des effets secondaires avec des problèmes gastro-intestinaux. Il faudra donc qu’elle soit combinée à d’autres traitements pour en maximiser les bénéfices. D’autres tests doivent également être réalisés avec l’argent de l’Ice Bucket Challenge pour continuer d’avancer dans la recherche. « Le Ice Bucket Challenge a été un tournant important dans la lutte contre la maladie. Il a permis de la faire connaître, de sensibiliser et d’attirer davantage de chercheurs et d’investissements dans la recherche », conclut le Dr Paganoni.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • 1-22278647_10155990153115934_2035067948_n-1

    Opération Shoe-Box: du bonheur en boîte

    À travers cette initiative solidaire, l’association Les Samaritains appelle à la générosité des Belges pour gâter, à leur manière, les personnes sans abri ou défavorisées.

  • Son père l’abandonne à six ans. Audrey Hepburn en restera angoissée pour la vie, cherchant l’affection auprès d’autres hommes. Une blessure qui ne se refermera jamais.

    Audrey Hepburn: une vie d’épreuves

    Derrière l’image glamour, tout en élégance et en charme, l’actrice soignait ses blessures. Un documentaire britannique de la réalisatrice Helena Coan révèle la part de souffrances et d’échecs personnels de la star.

  • Belgaimage

    Les chercheurs de pharaons (12)

    Dans un livre passionnant qui vient d’être réédité, Michel Duino retrace notamment la découverte du tombeau de Ramsès II. Un roman vrai qui se lit comme un polar. Nous publions cette partie de l’ouvrage sous forme de feuilleton.