Annie Cordy: elle cultivait ses racines belges

En 2003, elle fête les dix ans de règne d’Albert II, avec Toots Thielemans et Paola.
En 2003, elle fête les dix ans de règne d’Albert II, avec Toots Thielemans et Paola. - Isopix

Même si elle portait une double casquette, jamais elle ne bouda Bruxelles, un ancrage joliment résumé par ces mots : « Il y a en moi deux sœurs jumelles. Annie Bruxelles et Annie Paris. Au fond d’mon cœur, c’est ce que je suis. Ma maison crânait près du palais du Roi. Et papa trônait parmi les copeaux de bois. La fête des frites. Le tram 18. Qui m’emmenait place de Brouckère. Ma vie chantait. Et je me disais : “Accroche-toi bien Nini-la-chance”. Et cette chance fait que je suis Annie Bruxelles, Annie Paris ». Une double appartenance bienheureuse....

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
  • Delphine: les secrets d’une royale réconciliation

    Le Roi a invité sa demi-sœur pour un déjeuner à deux au Château de Laeken. La rencontre étant informelle, tous deux posent de manière relativement décontractée, sur fond de fleurs et d’assiettes de grand-mère.

    Le roi Philippe a invité sa demi-sœur à déjeuner à Laeken pour faire connaissance. Le lendemain, le roi Albert et la reine Paola se sont déclarés heureux de cette initiative. Décryptage d’un moment de communication d’ores et déjà historique !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern