Petite histoire d’un grand tableau belge: Saint Luc dessinant la Vierge

En se représentant sous les traits d’un saint, le peintre fait preuve d’audace... voire de prétention !
En se représentant sous les traits d’un saint, le peintre fait preuve d’audace... voire de prétention ! - BelagImage

Elle, d’abord, attire tous les regards. Le visage est pâle, la peau diaphane, les lèvres rouge vermeil et les cheveux lâchés légèrement roux. Regard baissé, main droite sur le sein nourricier, Marie est tout à son fils qu’elle veut allaiter. Mais lui ne boit pas. L’Enfant Jésus regarde sa mère et lui sourit. Mère et fils ne sont pas seuls. Installés sous un riche baldaquin, tous deux posent pour un homme vêtu de rouge, coiffé d’un petit bonnet de cuir. Un stylet à la main, il croque sur une petite feuille la divine maternité. Cet homme n’est autre que saint Luc ; l’encrier attaché à...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern