Dans les prisons du pire

©PHOTOPQR/SUD OUEST ;
le 29/03  Avec 69.430 personnes incarcérées, le nombre de détenus dans les prisons françaises a atteint au 1er mars un nouveau record, selon le ministère de la justice aujourd'hui. Le précédent record remontait au 1er juillet 2016 quand 69.375 détenus avaient été comptabilisés. ARCHIVES
 Visite du garde des sceaux visite la centrale de Saint-Martin de Ré, le 05 05 2011. PHOTO XAVIER LEOTY
©PHOTOPQR/SUD OUEST ; le 29/03 Avec 69.430 personnes incarcérées, le nombre de détenus dans les prisons françaises a atteint au 1er mars un nouveau record, selon le ministère de la justice aujourd'hui. Le précédent record remontait au 1er juillet 2016 quand 69.375 détenus avaient été comptabilisés. ARCHIVES Visite du garde des sceaux visite la centrale de Saint-Martin de Ré, le 05 05 2011. PHOTO XAVIER LEOTY - PHOTOPQR/SUD OUEST

Tolérance zéro, privations, justice inflexible, cette plongée « au cœur des prisons de l’extrême » proposée par « Exclusif » fait penser à un roman noir, dur, violent et sans pardon. Nous sommes en Géorgie, invités à ressentir le quotidien de l’Effingham County Jail. Puis à Nagano où le sort des détenu(e)s se règle avec une efficacité toute japonaise. Ici, le mot « pitié » n’entre pas. Quand vous franchissez les grilles, le monde normal se ferme derrière vous.

Racisme, drogue, bagarres… À Effingham, les suprémacistes...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern