Argentine: une vidéoconférence du Parlement suspendue par un député embrassant le sein de sa femme (vidéo)

belgaimage-164407327-full
BelgaImage

Les discussions parlementaires peuvent être longues et ennuyantes. Mais en l’occurrence, celle-là n’a pas manqué de faire parler d’elle. Pour respecter les mesures de sécurité sanitaire, une partie des députés argentins a été invitée à rester chez eux et à utiliser l’application Zoom. Alors que la session se déroule normalement, un détail capte l’attention sur le grand écran installé au sein du Parlement : une femme prend ses aises aux côtés de l’un des députés connectés, s’assied sur lui et ce dernier se permet de sortir son sein de son t-shirt pour l’embrasser avec sensualité. Depuis, l’homme en question, Juan Emilio Ameri, 47 ans, est au milieu d’une tempête médiatique.

« Je me sens honteux »

Rapidement, l’incident est repéré, provoquant d’abord l’interruption puis la suspension du Parlement. « Tout au long de ces mois en télétravail nous avons vécu différentes situations où un député s'est endormi ou un autre s'est caché, mais aujourd'hui nous avons vécu une situation qui dépasse les règles de bienséance de cette maison », a déclaré le président du Parlement, Sergio Massa. Peu après, une décision radicale est prise : Juan Emilio Ameri, député de la province de Salta (au nord-ouest du pays, à la frontière avec le Chili et la Bolivie), est suspendu. Dans les cinq jours, il devrait connaître quel serait sa sanction définitive.

Ce dernier a ensuite tenté d’expliquer son geste, expliquant « se sentir très mal, stressé et honteux ». « Ici, dans tout l'intérieur du pays, la connexion est très mauvaise. Ma conjointe est sortie des toilettes, je lui ai demandé comment étaient ses prothèses et je l'ai embrassée, car il y a dix jours elle a été opérée pour des prothèses mammaires », explique le député, membre de la coalition au pouvoir Frente de Todos, qui en a profité pour s’excuser auprès de sa femme qui « ne cesse de pleurer », de ses filles et de ses proches. Selon ses dires, la connexion avait été interrompue et, croyant que celle-ci n’était toujours pas rétablie, il s’est permis ce moment de détente avec sa femme. Pas de bol pour lui, il semble que l’application ait redémarrée toute seule, permettant ainsi au monde entier de voir la scène.

Pas une première

Du côté du président du Parlement, on ne décolère pas, Sergio Massa estimant même que l’incident a « discrédité toute la classe politique », comme le fait savoir le Buenos Aires Times. Il faut dire que ce n’est pas la première fois que des législateurs « dépassent les limites » en Argentine, Sergio Massa citant notamment la fois où certains de ses collègues buvaient du whisky ou encore s’endormaient. « Si nous n'agissons pas rapidement, les gens perdent le respect de la politique », a-t-il conclu.

Quant à Juan Emilio Ameri, il ne s’agit pas de la première fois que celui-ci s’est fait remarquer dans la presse. L’année passée, juste avant le début de son mandat, il a été accusé d’harcèlement sexuel par une jeune militante politique de 17 ans, captures d’écran de discussions Whatsapp à l’appui. Juan Emilio Ameri avait alors dénoncé ce qu’il considérait être une « fake news ».

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?

  • QR code: le nouveau geste barrière

    Il permet de respecter les règles sanitaires, en touchant le moins de surfaces possible.

    Il fait désormais partie intégrante de nos vies. Ce petit carré noir et blanc s’affiche partout. Mais qui est-il vraiment ? Explications.

  • Le parc naturel des Hautes Fagnes - Eiffel, avec 6.000 hectares classés en réserve naturelle, devrait être nommé.

    Bientôt deux parcs nationaux en Wallonie

    Une demi-douzaine de sites remarquables se portent candidats. Nos favoris : les Hautes Fagnes et Nassonia.

  • Hyundai

    Hyundai i20N: tant qu’il est encore temps

    Si les précédentes Hyundai i20 ont toujours été un peu effacées, l’actuelle fait enfin preuve d’une indéniable personnalité esthétique. Le constructeur lui accorde aussi plus de caractère pour cette inédite déclinaison sportive N, à contre-courant de la tendance actuelle…

  • BelgaImage

    Jeûner, oui, mais pas à tout prix

    Se priver de nourriture pour se sentir mieux : une pratique qui a le vent en poupe mais à ne pas confondre avec une grève de la faim.