Accueil Actu Soirmag

Affaire Dutroux: pour le père d’Eefje, la quête de vérité continue

Aidés par un enquêteur de la cellule de Neufchâteau, Jean Lambreckset sa compagne Elke Schreurs ont cherché eux-mêmes des réponses. Leur conviction : Dutroux n’est pas le prédateur isolé qu’on a jugé.

Article réservé aux abonnés
Rédacteur en chef adjoint Temps de lecture: 3 min

C’était il y a 25 ans : An Marchal, 17 ans, et Eefje Lambrecks, 19, sont enlevées près d’Ostende par Marc Dutroux et son complice Michel Lelièvre. Les jeunes femmes sont détenues et abusées à Marcinelle, dans la même maison que Julie et Melissa, kidnappées deux mois plus tôt. Dutroux les livre ensuite à Bernard Weinstein. Les deux corps suppliciés sont retrouvés en septembre 1996 à Jumet, sous un hangar. L’autopsie révélera que les jeunes femmes ont été droguées et enterrées vivantes au bout de leur abominable calvaire. Weinstein a ensuite été tué par Dutroux, qui l’a enterré à Sars-la-Buissière. À la cour d’assises d’Arlon, Dutroux et Lelièvre ont été reconnus coupables de l’enlèvement et Martin de la séquestration. Vingt-cinq ans après, Lelièvre et Martin sont sortis de prison, Dutroux demande à le faire. Mais les parents, eux, restent prisonniers de leur douleur immense, accentuée par la certitude de ne pas tout savoir.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs