Polémique chez Carrefour: des couverts en bois emballés dans du plastique, «une erreur isolée»

Capture d’écran - Facebook
Capture d’écran - Facebook

Sur Facebook, le Carrefour de Genval a été au centre d’un bad buzz ces derniers jours. Le 1er octobre dernier, la page « Topibuzz – le mag de l’insolite » publiait une photo montrant des couverts en bois emballés dans du plastique destiné à des produits issus de la boucherie. Rapidement, les internautes se montraient scandalisés face à cette pratique, alors que la question écologique met sur le devant de la scène la possibilité d’acheter en vrac et de minimiser les emballages.

Tollé sur la toile, donc, pour l’enseigne Carrefour, comme l’épingle Sudpresse qui avaient évoqué la controverse au moment de son apparition sur les réseaux. L’idée de proposer des couverts pour manger les plats proposés par l’enseigne n’est pas mauvaise. La réalisation nettement moins, ce coup-ci. Nos confrères ont obtenu la réaction de Carrefour : « Il s’agit d’une erreur isolée, prise par un magasin. Dès que cette pratique a été signalée, nous avons pris contact avec le magasin pour la faire cesser. Carrefour a pris des engagements très forts dans la lutte contre les emballages plastiques et nous allons continuer dans cette voie ».

L’entreprise se désolidarise donc de l’initiative pas très éco-friendly de l’enseigne de Genval. À Sudpresse, Carrefour conclut à propos de cette lutte contre l’usage trop intensif du plastique : « C’est l’un des piliers de notre programme ‘Act for Food’. Grâce à un ensemble d’actions menées tout au long de l’année, nous avons pu réduire l’usage du plastique de 105,8 tonnes en 2019 ». Sur les réseaux sociaux, par contre, la photo de ces couverts emballés continue bien de circuler.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • 1-22278647_10155990153115934_2035067948_n-1

    Opération Shoe-Box: du bonheur en boîte

    À travers cette initiative solidaire, l’association Les Samaritains appelle à la générosité des Belges pour gâter, à leur manière, les personnes sans abri ou défavorisées.

  • Son père l’abandonne à six ans. Audrey Hepburn en restera angoissée pour la vie, cherchant l’affection auprès d’autres hommes. Une blessure qui ne se refermera jamais.

    Audrey Hepburn: une vie d’épreuves

    Derrière l’image glamour, tout en élégance et en charme, l’actrice soignait ses blessures. Un documentaire britannique de la réalisatrice Helena Coan révèle la part de souffrances et d’échecs personnels de la star.

  • Belgaimage

    Les chercheurs de pharaons (12)

    Dans un livre passionnant qui vient d’être réédité, Michel Duino retrace notamment la découverte du tombeau de Ramsès II. Un roman vrai qui se lit comme un polar. Nous publions cette partie de l’ouvrage sous forme de feuilleton.