Polémique pour Rihanna: la chanteuse accusée de blasphème après un défilé de lingerie (vidéo)

BelgaImage
BelgaImage

Le défilé de la marque de lingerie de Rihanna a du bon : notamment le fait qu’elle met en scène des corps à la diversité remarquée. Mais pour certains, il possède un défaut de taille. Et pour cause, l’une des musiques du show Savage x Fenty mis en ligne sur Amazon Prime reprend en accéléré un hadith du prophète Mahomet. Intitulée « Doom », le titre reprend un hadith qui évoque les signes annonciateurs du jour du jugement, comme le pointe le Huffington Post. « L’heure n’arrivera qu’après la disparition du savoir religieux, la multiplication des tremblements de terre, le rapprochement du temps, l’apparition des épreuves, la multiplication des troubles entraînant beaucoup de victimes et la richesse sera abondante », raconte l’écrit religieux.

Résultat, certaines voix s’élèvent sur les réseaux sociaux et crient au blasphème et à l’appropriation culturelle. Un internaute repéré par nos confrères écrit ainsi : « L’industrie musicale est tellement sale. Elle payera éternellement pour cet acte ».

Quand d’autres attendent des excuses de la chanteuse Rihanna : « Notre religion nous est précieuse. Vous ne nous avez pas respectés. Nous voulons des excuses sincères et que vous supprimiez le hadith du prophète Mahomet. Vous nous devez des excuses à nous et notre religion ».

Une autre personne écrit :

« Ce qu’a fait Rihanna est très décevant. C’est de l’appropriation culturelle et du manque de respect. Les hadiths sont plus qu’une simple musique de fond ».

La musique n’est pas signée Rihanna, mais bien COUCOU CHLOE, une productrice française qui subit, elle aussi, les critiques depuis que la séquence a été épinglée sur la toile. Le Huffington Post note par ailleurs que le titre a déjà utilisé par Rihanna dans le passé : c’était en septembre 2017 lors de la présentation de la collection de la chanteuse des Barbades pour la marque Puma. Pour le moment, Rihanna n’a pas réagi publiquement à la polémique. COUCOU CHLOE non plus, même si elle a, depuis, disparu de Twitter et Facebook.

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?