Adrien Devyver évoque le trouble de l’attention dont il souffre: «Je l’appelle mon meilleur ennemi»

La mer apaise Adrien et le réaligne intérieurement. Un ressourcement salutaire, presque vital.
La mer apaise Adrien et le réaligne intérieurement. Un ressourcement salutaire, presque vital. - Ingrid Otto

Journaliste à la RTBF, présentateur notamment du « Grand cactus », Adrien Devyver s’est rendu compte, sur le tard, qu’il souffrait d’un trouble de l’attention et d’hyperactivité. Parrain de l’association TDA/H Belgique, il a choisi de se raconter dans « On m’appelle la Tornade », un récit très personnel. Il y confie les obstacles auxquels il est confronté quotidiennement mais aussi toutes les solutions qu’il a mises en place pour vivre avec cet aspect de sa personnalité. C’est à la mer, un lieu très important pour lui où il a pris l’habitude de se ressourcer, que nous l...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern