Sortie d’hôpital envisagée pour Maradona mais aucune date n’a été annoncée

« Une décision que je ne peux pas partager pour le moment a été prise  », a déclaré le Dr Lepoldo Luque interrogé par la radio argentine, La Red. « Nous en discutons avec la famille  » et « tout est en accord pour que (la convalescence) se fasse dans une maison, dans le quartier Nordelta  », à 30 km au nord de Buenos Aires. Le Dr Luque, qui est également neurochirurgien, a précisé que « la santé actuelle de Maradona est bonne  » et qu’« il est prêt à quitter l’hôpital  » sans toutefois préciser de date de sortie qui pourrait toutefois s’effectuer avant la fin de semaine. S’il s’installe à Nordelta, Maradona, 60 ans, sera proche de Gianinna, l’une des deux filles qu’il a eues avec Claudia Villafane, son ex-femme dont il a divorcé en 2003 après 27 ans de vie commune.

« L’idée est que Diego soit entouré par les personnes qui lui sont les plus proches car ce sont les liens qui pourront aider Diego à se rétablir, en plus du suivi psychologique et médical  », a déclaré à la presse Carlos Diaz, psychologue et membre de l’équipe médicale qui le soigne à la clinique privée Olivos, dans la commune du même nom. « Nous évaluons les détails pour voir quelles mesures prendre, mais ce qui est clair, c’est que le traitement vient de commencer et que nous devons le poursuivre », a-t-il ajouté.

Hospitalisation

Le champion du monde 1986 avait été hospitalisé lundi à La Plata, à 60 km au sud de Buenos Aires, en raison d’une anémie et de déshydratation. Des examens avaient révélé la présence d’un hématome sous-dural, une poche de sang formée sous la boîte crânienne et il avait alors été transféré à la clinique Olivos. Le Dr Luque a précisé que le célèbre numéro 10 argentin continuait à manifester son désir de quitter la clinique mais ne le faisait plus de manière agressive comme il l’avait fait après l’opération. Un comportement que les médecins ont assimilé à un syndrome d’abstinence.

Selon le médecin, ce syndrome d’abstinence « est lié à l’alcool, pas aux drogues  ». « Ce n’est pas un gros consommateur mais c’est un ensemble, avec les médicaments qu’il prend », a-t-il expliqué, insistant qu’un des principaux problèmes de Maradona est sa difficulté à s’endormir. « Aujourd’hui, Diego demande ‘qu’est-ce que je fais ici alors que je me sens déjà bien’, mais il n’est plus le Diego violent  », a raconté le Dr Luque. La vie de Diego Maradona a été rythmée par de nombreux problèmes de santé, dont certains liés aux excès en tous genres qui l’ont parfois fait flirter avec la mort.

AFP

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Complotistes, les anti-vaccins?

    Kenzo Nera répond à nos questions sur le complotisme des anti-vaccins.

    Kenzo Nera, chercheur FNRS en psychologie sociale à l’ULB est spécialisé dans l’étude du phénomène conspirationniste.

  • spidey-1024x576

    «Spider-Man Miles Morales»: une suite réussie?

    Pour accompagner le lancement de sa nouvelle PlayStation 5, Sony a choisi de faire de la suite de son jeu « Spiderman » la star de son line-up.

  • Alexandre Dumas père ISOPIX_25705874-001

    Petites histoires du grand Dumas: premier épisode

    Le 5 décembre, il y aura 150 ans que disparaissait le père des « Trois mousquetaires ». Sélection d’une série d’anecdotes parmi les centaines ayant émaillé une vie flamboyante.

  • Lithographie de Victor Mignot datant de 1897.

    Bruxelles racontée par les affiches d’autrefois

    Eric Van den Abeele propose une superbe balade richement illustrée des hauts lieux du commerce, du divertissement, du sport et de la culture de la capitale par le prisme des publicités, placards et estampes murales qui ornaient les murs de la ville entre 1820 et 2020.