Koh Lanta: Problèmes de foie, cauchemars… le retour à la réalité très violent de Dorian

Le candidat s’est blessé à plusieurs reprises.
Le candidat s’est blessé à plusieurs reprises. - Instagram

Eliminé à l’issue de l’épreuve d’Orientation, Dorian a fait son grand retour en France auprès de ses proches. Un retour « très violent » dont il fait part à PurePeople dans une interview exclusive : « À mon retour, mes proches m’ont trouvé très fatigué, affaibli. Ils ont tout de suite compris que j’avais vécu quelque chose de très intense », explique-t-il. « Psychologiquement, mentalement j’étais ailleurs. Une partie de moi était restée sur l’île. En France, les gens parlaient vite, fort, il y avait le bruit des voitures… J’ai été vraiment perturbé. J’ai fait des prises de sang, j’avais des problèmes de foie. Le retour a été vraiment très très violent. J’ai fait des cauchemars, la nuit je me réveillais en me demandant où j’étais… C’est vraiment incroyable. J’ai mis un mois à me remettre, ensuite j’ai repris le sport et puis le confinement a aidé aussi. »

Le candidat est également revenu sur les soucis de santé auxquels il a été confronté pendant l’aventure. « J’étais démonté de partout, j’étais en kit », se souvient-il. « Je me suis fait une contusion aux côtes, j’avais un strap. C’était très très douloureux. C’était très compliqué pour dormir, faire des mouvements. Je ne sais même pas comment je me suis fait ça. » Il affirme cependant que cette blessure ne l’a « en aucun cas handicapé » dans son jeu. Le médecin aurait également estimé qu’il n’y avait « rien de grave ».

Le Français s’est également coupé le nez et brûlé à la machette : « Je me suis fait piquer par trois guêpes pendant que je ramassais du bois. J’ai voulu enlever le venin. On m’avait dit qu’il fallait brûler avec du bois et aujourd’hui j’ai deux grosses brûlures ! Je n’étais plus du tout lucide. »

11 kilos de moins

Notons également la perte de poids du contrôleur SNCF : arrivé avec 66 kilos, le joueur ne pesait finalement plus de 55 kilos à son départ, après 39 jours d’aventure : « Mon corps faisait flipper, ressemblait à une momie. »

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • William Leymergie publie son premier roman

    Aujourd’hui présentateur de «William à midi» sur C8, William Leymergie publie également sonpremier roman.

    Actuel journaliste-animateur de C8, William Leymergie, qui fut longtemps l’âme de « Télématin » (France 2), surprend en nous emmenant sur un terrain où on ne l’attendait pas. Un roman de caape, d’épée et d’amour.