Hugh Keays-Byrne, le méchant de «Mad Max», est décédé

Hugh Keays-Byrne, le méchant de «Mad Max», est décédé
BelgaImage

« Je suis triste de vous dire que notre ami Hugh Keays-Byrne s'est éteint hier à l'hôpital ». C’est de la sorte que le réalisateur anglo-australien Brian Trenchard-Smith a annoncé la nouvelle sur Facebook. Les médias américains ajoutent qu’il est parti « paisiblement », même si les circonstances précises de ce décès ne sont pas connues. Une annonce qui ne laissera pas les nostalgiques de « Mad Max » indifférents puisque Hugh Keays-Byrne y avait incarné les rôles de deux grands méchants : Toecutter en 1979 et Immortan Joe en 2015.

Une longue carrière et « un cœur généreux »

Hugh Keays-Byrne était né en Inde de parents britanniques, quelques mois avant l’indépendance et le démembrement du Raj. L’acteur a commencé sa carrière au Royaume-Uni à la télévision, en 1967, puis a commencé à jouer dans des films en Australie, où il s’est ensuite installé, dès 1973. Par la suite, il a continué à jouer dans des films jusqu’à sa participation à « Mad Max: Fury Road » en 2015. Il avait d’ailleurs été nommé à cette dernière occasion aux MTV Movie Award dans la catégorie « meilleur méchant ».

Brian Trenchard-Smith salue de son côté « un ancien acteur de la Royal Shakespeare Company, qui s’est installé en Australie, a joué dans mon Homme de Hong Kong et a décroché une reconnaissance mondiale en tant que Toecutter dans Mad Max, et Immortan Joe dans Mad Max-Fury Road ». « Hugh avait un cœur généreux, il donnait un coup de main aux personnes dans le besoin, ou offrait un endroit où rester à un adolescent sans-abri. Il se souciait de la justice sociale et de la préservation de l’environnement bien avant que ces questions ne deviennent à la mode. Sa vie était régie par son sens de l’unité de l’humanité. Son exemple et son amitié nous manqueront », conclut-il.

 
  • Les supporters de Trump n’en reviennent pas : ils sont dans le Capitole et ont stoppé la réunion des parlementaires.

    Le jour de honte des États-Unis

    Le dernier baroud de déshonneur du président Trump : envoyer ses partisans envahir le Congrès. La démocratie américaine a résisté.

  • Le charismatique fondateur d’Alibaba s’est «volatilisé».

    L’énigme Jack Ma: disgrâce d’un milliardaire chinois

    Le fondateur de l’empire Alibaba a disparu depuis octobre 2020. Une « volatilisation » inquiétante qui rappelle le sort d’autres hommes d’affaires réduits au silence par le pouvoir communiste. Mais où est donc passé Jack Ma ?

  • Une étude française récente montre que les chats domestiques s’attaquent à 200 espèces animales différentes.

    Mon chat, ce serial killer

    Super-prédateurs des jardins, nos matous ont un impact réel sur la biodiversité qui nous entoure. Ils tuent des milliers d’oiseaux ou de petits mammifères. Conseils.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern