«Lockdown party» interrompue à Laeken: des stars de la téléréalité impliquées (vidéo)

Capture d’écran - RTL
Capture d’écran - RTL

Les fêtes clandestines en période de confinement imposé par le coronavirus se suivent et se ressemblent. À chaque fois, l’intervention de la police met fin aux festivités interdites et les médias titrent sur le nombre de personnes présentes. Mais la « lockdown party » de ce samedi 12 décembre avait quelque chose de particulier : mis à part plus de 100 convives présents à Laeken, c’est aussi les identités de certains participants qui ont fait les gros titres. Parmi eux, des stars de téléréalité françaises.

Chichas, alcool, gaz hilarant : pour l’anniversaire surprise de Jaja – personnalité du petit écran ayant notamment participé à l’aventure « Secret Story » à plusieurs saisons des « Anges de la téléréalité » –, les organisateurs n’ont pas fait les choses à moitié. Avant que les forces de l’ordre n’interviennent donc. Ce dimanche 13 décembre, le porte-parole de la police Olivier Slosse expliquait les faits : « Grâce au renfort, nous avons intercepté 60 d’entre eux et pris leur identité. On est en train d’identifier l’organisateur de cette fête illégale. L’enquête est en cours ».

Ce lundi 14 décembre, plusieurs médias belges dont RTL affirmaient que des invités étaient même venus de France pour célébrer les 28 ans de Jaja. Parmi eux, au moins une vedette de la téléréalité : Léana, passée par « Les Anges », « Les Princes de l’Amour » ou encore « La Villa des cœurs brisés ». Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la star n’a pas fait profil bas sur ses réseaux sociaux : « C’était l’anniversaire surprise de Jaja, c’est pour ça que je suis venue sur Bruxelles. Sinon, je ne viens presque jamais. Même si j’adore cette ville. Je suis venue pour Jaja, même s’il n’était pas au courant, puisque c’est un anniversaire surprise ».

« Dénoncé » par un ami

Accompagnée de trois autres personnes, Léana aurait fait demi-tour en arrivant sur les lieux de la fête. Le meilleur ami de Jaja l’aurait appelée pour la prévenir que « c’était mort » et que la soirée clandestine était donc annulée : « Il y a un fourgon de polices, amendes de 250 euros et plus de soirée. Ça rigole pas, donc la soirée est annulée ». Pour l’heure, on ne sait pas exactement si Léana a été repérée par les forces de l’ordre ou si elle a échappé à l’amende. Elle s’est ensuite filmée sur une aire d’autoroute, de retour vers la France, se plaignant de ne pas pouvoir acheter d’alcool.

Cette lockdown party a en tout cas fait réagir la presse, même avant que la présence de personnalités du petit écran ne soit certifiée par nos confrères. Léana a commenté tout cela en partageant une capture d’écran d’un article qui évoquait l’incident : « Comment on a couru ». De son côté, le principal intéressé, Jaja, a d’abord fait profil bas. Sur Instagram, il a publié une photo de lui face à un gâteau d’anniversaire, mentionnant avoir fêté cela en famille.

Par la suite, Jaja n’a pas pu s’empêcher de commenter la fête qui devait durer toute la nuit à Laeken pour son anniversaire. Le jeune homme de 28 ans regrettait avoir été « dénoncé par un ami », comme l’épingle Sudpresse. « Appeler la police et leur dire d’intervenir à l’heure exacte de mon arrivée pour mes 28 ans », a-t-il lâché… Rappelons donc tout de même que la présence des forces de l’ordre était donc légitime à une période où les fêtes à plus de 100 personnes sont donc formellement interdites.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern