Voici la lauréate du concours Miss France 2021

Amandine Petit, Miss Normandie, a été élue Miss France 2021 dimanche au Puy-du-Fou en Vendée lors d’une émission qui marquait le centenaire des concours de beauté en France mais sans public dans la salle en raison du contexte sanitaire.

Blonde aux yeux bleus âgée de 23 ans, la nouvelle Miss France est étudiante en Master 1 Management des structures sociales et a été choisie parmi 29 candidates de 18 à 24 ans pour succéder à Clémence Botino (Miss Guadeloupe 2019), Miss France 2020.

«  La femme moderne c’est une femme forte qui défend de belles valeurs et aujourd’hui en étant là, présente devant vous, j’incarne cette femme moderne qui montre à quel point nous allons de l’avant », a déclaré Amandine Petit lors de l’exercice de questions-réponses soumis aux cinq finalistes quelques minutes avant le sacre.

Sa première dauphine est Miss Provence, April Benayoum et sa deuxième dauphine est Miss Côte-d’Azur, Lara Gautier.

La cérémonie s’est déroulée au parc du Puy-du-Fou dans un contexte inédit et sans public en raison des mesures sanitaires liées à l’épidémie de Covid-19.

Dans le Grand Carrousel du Puy-du-Fou (Vendée) les Miss ont ainsi défilé en costume traditionnel puis en maillot de bain devant des gradins entièrement vides.

Cette 91e cérémonie a été l’occasion de célébrer «  un siècle de couronnement, d’élégance, d’engagement et de partage avec les Français », selon TF1 et Endemol, société de production qui a racheté le concours Miss France à la famille de Fontenay en 2002.

Parmi les plus anciens au monde, le premier concours de beauté français a été créé en 1920 par le journaliste Maurice de Waleffe. La comédienne et danseuse Agnès Souret, originaire de Bayonne, a été la première à remporter le titre de « plus belle femme de France ». Ce n’est qu’en 1928 que le concours a été baptisé « Miss France ».

AFP

Un jury d’ex-Miss

Tradition oblige, l’animateur vedette, Jean-Pierre Foucault, 73 ans, animait la cérémonie pour la 26e fois. Le jury 2021 était composé uniquement d’ex-Miss, comme Muguette Fabris, 80 ans, professeur de mathématiques à la retraite et Miss France 1963.

Séparées les unes des autres par des plaques de plexiglas, Sonia Rolland, Elodie Gossuin ou encore Iris Mittenaere, Miss Univers 2016, figuraient dans ce jury qui a rendu hommage à Geneviève de Fontenay.

La dame au chapeau a boycotté la cérémonie alors que TF1 et Endemol souhaitaient l’y associer après un long conflit judiciaire réglé en 2013.

«  C’est un faux centenaire ! Je suis choquée. C’est en 1927 qu’a eu lieu le premier concours Miss France à la demande à l’époque de Miss Univers. Un centenaire, c’est cent ans ! », avait expliqué à l’AFP Geneviève de Fontenay, 88 ans.

Dans une longue lettre «  au public », l’ancienne présidente du comité Miss France s’est dit notamment «  triste de ne pas avoir été contactée pour participer à l’ouvrage sur les 100 ans du concours ».

À l’issue de l’élection et pour respecter le couvre-feu, tous les participants, y compris la nouvelle reine de beauté, seront logés dans les hôtels du parc de loisirs transformé en bulle sanitaire.

Un même dispositif étanche avait été mis en place début décembre dans un grand hôtel de Versailles où les prétendantes ont suivi des leçons de maintien et passé un test de culture générale.

Centenaire ou pas, ce concours reste un anachronisme pour beaucoup de féministes. «  100 ans de sexisme, ça suffit », a ainsi lancé Fabienne El-Khouri, l’une des porte-parole d’Osez le féminisme. L’association voit dans cette élection «  un concours sexiste et ringard, réduisant les femmes à un rôle de ‘potiche’ ».

Il y a un an, l’élection de Miss France 2020 avait réuni 7 millions de téléspectateurs avec un pic à 8,3 millions, au moment du sacre, selon Rémi Faure, directeur des programmes de flux de TF1.

AFP

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern