«Koh-Lanta»: Denis Brogniart révèle des détails sur la prochaine saison tournée en France

D.R.
D.R.

La crise sanitaire ne devrait pas transparaître à l’écran. C’est en tout cas ce qu’a promis Denis Brogniart au sujet de la prochaine saison de « Koh-Lanta » qui est attendue pour l’année 2021. Les téléspectateurs ont adoré les deux saisons qui ont rythmé les confinements liés au coronavirus et attendent un prochain cru tout aussi réussi. L’animateur français, 20 ans de « Koh-Lanta » au compteur, a livré quelques informations au sujet de ce nouveau cru, comme l’épingle Télé Star. À commencer par les lieux du tournage, quelque part en Polynésie :

« Une formidable découverte. J’en ai vraiment pris plein les yeux avec les paysages et j’ai adoré l’accueil des Polynésiens. En raison de la pandémie, nous avons dû respecter un protocole très strict, avec un test Covid avant de décoller, plusieurs jours à l’isolement sur place, puis un second test. J’ai eu la chance d’être confiné sur l’île de Moorea, en face de Tahiti. J’ai hâte d’y retourner cette fois avec toute ma famille, pour la lui faire découvrir ».

« J’aurais essayé de m’inscrire à coup sûr »

Denis Brogniart veut bien sûr que les aficionados du jeu d’aventures de TF1 restent surpris par la saison à venir, malgré un tournage « compliqué et stressant ». Interviewé par Puremédias le 11 décembre dernier, il avait déclaré qu’il n’avait « jamais été autant soulagé lors des applaudissements qu’on se donne traditionnellement à la fin du tournage du conseil du jury final ». Il a accepté d’en dire un peu plus à Télé 7 Jours : « La prochaine édition de Koh-Lanta a été tournée dans l’archipel des îles Sous-le-Vent à Taha’a et Raiatea avec des candidats anonymes. Je ne veux rien dévoiler pour maintenir le suspense, mais tout est réuni pour que ce cru 2021 soit exceptionnel ».

Et Denis Brogniart n’a pas non plus caché à nos confrères qu’au lieu d’animer le jeu, il aimerait peut-être bien y participer : « Si je ne présentais pas l’émission depuis 2001, c’est le seul programme où j’aurais essayé de m’inscrire à coup sûr ! Pour le dépassement de soi, le côté Robinson Crusoé… Après, même si je me considère comme un aventurier, je dois admettre que je ne pense pas que j’aurais été un très bon candidat côté relations humaines… » Verra-t-on un jour Denis Brogniart sur les poteaux, en train de tutoyer le titre de meilleur aventurier ?!

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Ces instants où tout bascule

    Julien SANDREL copyright Bruno Levy

    Julien Sandrel publie un nouveau roman solaire. Pour lui, pas de doutes, « les petits bonheurs du quotidien sont plus importants que tout ».