Accueil Soirmag Royal

Elisabeth, un destin exceptionnel: le mythe de la Reine Infirmière

Premier soutien du roi Albert, Elisabeth s’affirme à ses côtés pendant la Première Guerre mondiale. Au cœur des tranchées et dans un hôpital de campagne, elle est l’ange blanc de l’armée belge. Partie 1 !

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 5 min

Le 23 novembre 1965, il y a 55 ans, Elisabeth de Belgique s’éteignait au château du Stuyvenbergh, à l’âge de 89 ans. Près de neuf décennies pendant lesquelles elle a vécu intensément libre, passionnée, fière et indépendante, anticonformiste, avant-gardiste. Elle a légué à la Belgique un immense héritage en matière de culture, de sciences et de soins de santé. Passionnée d’histoire et d’égyptologie, Elisabeth a soutenu la création de l’Association égyptologique Reine Elisabeth. La Reine fut d’ailleurs l’une des toutes premières visiteuses du tombeau de Toutankhamon, le 18 février 1923, quelques jours à peine après sa découverte par Howard Carter ! Mais c’est surtout au cours de la Première Guerre mondiale qu’elle s’est forgé un destin exceptionnel et mythique. Reine omniprésente au côté du roi Albert, dans les tranchées et dans les hôpitaux auprès des blessés.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Royal

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs