USA: qui est l’homme aux cornes qui a pénétré dans le Capitole?

USA: qui est l’homme aux cornes qui a pénétré dans le Capitole?
BelgaImage

L’image a choqué le monde entier. Le cœur de la démocratie américaine, le Capitole, a été assiégé par les manifestants pro-Trump, alors que les deux chambres du Congrès se réunissaient pour certifier la victoire de Joe Biden aux élections. Parmi ces militants, un homme s’est fait particulièrement remarquer. Torse nu, avec de nombreux tatouages, il portait une toque en peau de bête et avec des cornes et s’était peint le visage aux couleurs de l’Amérique.

Contrairement à ce qui a pu être dit sur internet, non il ne s’agit pas du chanteur de Jamiroquai. Ce dernier a même dû intervenir sur Twitter pour démentir l’information. En réalité, le nom de cet homme est Jake Angeli, une personne connue depuis un an pour son adhésion totale au mouvement complotiste QAnon.

Un militant inconditionnel

Celui qui se fait aussi appeler « Q Shaman » ou « Q Guy » est désormais bien connu dans le milieu et parcourt le pays depuis un an pour soutenir Donald Trump. Il est déjà là à Phoenix, en février 2020, pour clamer haut et fort que le mouvement QAnon est de plus en plus populaire. Avec les élections présidentielles, il passe ensuite d’Etat en Etat pour contester tous les résultats qui donnent Joe Biden gagnant. Selon lui, malgré l’absence de preuves, il croit fermement que le Démocrate est coupable d’une fraude électorale massive. D’où sa justification pour envahir le Capitole à Washington.

Mais Jake Angeli ne se limite pas qu’aux informations complotistes qu’il trouve avec QAnon. Le militant a également repris plusieurs théories des Illuminati et ses tatouages font directement référence au wotanisme, une idéologie populaire dans les milieux néonazis et qui s’inspire du dieu germanique de la guerre Wotan (ou Odin).

Comble de l’histoire : Jack Angeli a lui-même été pour ainsi dire victime d’une théorie du complot. Le 5 juin dernier, il se trouvait dans une manifestation liée au mouvement Black Lives Matter. De ce fait, des internautes ont jugé qu’en réalité, il était un militant antifasciste infiltré chez QAnon. Sauf que dans les faits, s’il était là-bas, c’était parce qu’il était un contre-manifestant, répétant d’ailleurs à l’envi des messages promouvant QAnon.

Quant à ses liens avec Donald Trump, outre le fait qu’il le soutienne corps et âme même au sein du Capitole, il s’est particulièrement remarqué le 20 septembre 2019. Ce jour-là, il se prenait en photo aux côtés d’une personnalité et pas n’importe laquelle : Rudy Giuliani.

 
  • Abus sexuels: le grand déballage

    Belgaimage

    Les affaires se multiplient. Les masques tombent. La parole se libère, pouvant aussi ouvrir la porte aux mensonges et règlements de comptes. Une révolution !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • SamTouzani_15

    Sam Touzani: «Je cherche un passeport pour la liberté»

    Dans un petit essai pétri d’humour et d’intelligence, le comédien Sam Touzani dialogue sur l’identité, en toute indépendance.

  • Spallanzani doutait fort que la vie pût surgir spontanément, comme cela était généralement admis à son époque.

    Chasseurs de microbes (5)

    Du XVIIe siècle à Louis Pasteur, Paul De Kruif raconte dans un livre passionnant l’existence hors normes et les découvertes magnifiques de grands savants, pionniers de la science et bienfaiteurs de l’humanité.

  • Bruno Mars

    30 ans de musique en images : 2010

    Pour les 30 ans de Bel RTL, Serge Jonckers anime tous les dimanches «30 ans de musique», une émission spéciale en partenariat avec «Soir mag».