« Opération renaissance » : la nouvelle émission de Karine Le Marchand jugée « grossophobe», l’animatrice s’explique

Belgaimage
Belgaimage

Avant même d’être diffusée sur M6, la nouvelle émission de Karine Le Marchand, « Opération renaissance », faisait déjà parler d’elle. Dans ce programme, l’animatrice accompagne neuf femmes et un homme qui ont recours à la chirurgie bariatrique en vue de perdre du poids. Elle est également entourée d’une équipe de spécialistes. Mais selon le collectif anti-grossophobie Gras Politique, cette émission risque sans aucun doute de « contribuer à la grossophobie ambiante ».

« Comme si on attendait de renaître pour commencer à vivre, comme si nos vies de gros.se.s n’étaient pas suffisantes, pas assez bien, comme si le seul salut passait par le storytelling de nos existences », a également déclaré sur Twitter Daria Marx, créatrice du collectif Gras Politique. C’est pourquoi une pétition demandant l’annulation de la suite de la diffusion du programme a été lancée, rapporte Le Matin.

« Les opérations de chirurgie bariatrique, dont il est question dans l’émission, comme le by-pass ou la sleeve gastrectomie, consistant à retirer une grande partie de l’estomac et à provoquer un dysfonctionnement de l’absorption des nutriments, sont des opérations graves qui ne devraient pas être banalisées. (…) La complexité de l’obésité, une maladie chronique et multifactorielle, ne peut pas être réduite à une réponse chirurgicale. Faire croire qu’il existe une solution systématique à l’obésité témoigne d’une méconnaissance totale du sujet, et ce faux message aura des retombées sur la vie des personnes obèses », dénonce la pétition.

Suite aux nombreuses critiques, Karine Le Marchand a tenu à défendre sa production : « Lorsque nous avons lancé ‘L’amour est dans le pré’, les gens disaient que l’on se moquait des agriculteurs. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Je préfère dénoncer quelque chose et faire évoluer le regard des gens, plutôt que de ne rien faire par peur des polémiques. Je ressors grandie humainement de cette aventure avec une autre opinion sur l’obésité ». Sur Europe 1 ce lundi, l’animatrice s’est une nouvelle fois exprimée en déclarant que le but de l’émission était de mettre en avant les expériences compliquées de ces personnes, que l’on voit peu dans les médias. « Ils ne sont pas représentés à la télé, à la radio, au cinéma. Ou très peu. Mais tout le monde à son avis sur la perte de poids», a-t-elle ajouté, indique Le Matin.

 
  • Le prince Laurent bientôt indemnisé

    L’obstination de Laurent devrait finir par payer. Le Prince est dans son droit. C’est au monde politique de suivre.

    Reconnu dans ses droits à cinq reprises par la justice dans son procès contre la Libye, le frère du Roi se bat depuis 2014 pour récupérer les 48 millions d’euros dus. Le dossier doit se débloquer ce vendredi 22.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern