"Une immense tristesse", "Fais chier": de nombreux hommages suite à la mort de Jean-Pierre Bacri

"Une immense tristesse", "Fais chier": de nombreux hommages suite à la mort de Jean-Pierre Bacri
BelgaImage

Un cancer aura eu raison d’une autre étoile du cinéma ce lundi. Jean-Pierre Bacri est décédé à 69 ans à Paris, provoquant ainsi un choc non seulement pour le public mais surtout pour ceux qui l’ont côtoyé sur les tournages. Preuve de sa popularité : les hommages n’ont pas cessé d’affluer hier soir et ce matin.

« Une immense tristesse, un immense acteur! Fais chier »

Parmi ceux-ci, l’un des plus poignants est celui de son ami Jean-Paul Rouve. Sur Instagram, il écrit : « Je me souviens du tournage du ‘Sens de la fête’. À la fin d’une prise tout le monde t’avait applaudi... Je suis tellement triste mais tellement ». Interrogé par BFMTV, il ajoute : « Quand vous m’avez demandé si je voulais bien en parler (...) la première chose que j’ai pensé c’est: Ah, je vais appeler Jean-Pierre pour lui dire ‘Maintenant que tu es mort, qu’est-ce que tu veux qu’on dise de toi?’. Il aurait dit: ‘Ça va, on s’en fout je suis mort, j’ai eu une belle vie, qu’est-ce que tu veux?’ ».

Parmi les autres, on trouve François Morel, qui confie sur Twitter : « Je pense à sa compagne, à ses amis, à Agnès Jaoui qui encore dans Le Monde parlait si bien de lui, avec affection, admiration. Et puis je pense à mon fils Valentin qui sur les films lui servait parfois de chauffeur et qui l’aimait tellement ». Plus sobrement, Jean Dujardin se contente d’un « au revoir » et Marina Foïs partage un portrait de Bacri en noir et blanc, là où Nathalie Baye dit avoir un « chagrin énorme » et Gilles Lellouche une « immense immense immense tristesse ». Dominique Farrugia se dit « bouleversé » et Michèle Laroque a « du mal à imaginer le cinéma sans lui ».

Même émotion du côté du plus jeune Pierre Niney qui dit avoir « perdu une idole ». « Une immense tristesse, un immense acteur! Fais chier », s’émeut Alexandra Lamy, qui s’inspire des répliques de Jean-Pierre Bacri à l’écran. « Notre tristesse est immense, quelle chance Jean-Pierre de t’avoir connu », ont témoigné Eric Toledano et Olivier Nakache, dont le film « Le sens de la fête » réalisé avec lui sera rediffusé dimanche sur TF1. « Un formidable acteur avec qui j’ai tourné ‘Mes Meilleurs Copains’, dans lequel il avait interprété son rôle avec brio. Il était un homme d’une grande culture et d’une grande intelligence », conclut Christian Clavier.

Enfin, du côté des politiques, Emmanuel Macron a publié un message sur les réseaux sociaux pour saluer la mémoire de Jean-Pierre Bacri : « Il avait le sens de la fête et le goût des autres. Jean-Pierre Bacri, le plus tendre de nos râleurs s’en est allé. Comme une image, son humanité laconique et sensible continuera de peupler nos vies ». Anne Hidalgo, dont l’acteur avait soutenu la candidature à la mairie de Paris, salue « un ton, une voix, un caractère au service d’un jeu d’acteur exceptionnel, au cinéma comme au théâtre ». « Il me manquera énormément », dit-elle. Parmi les autres personnalités politiques, les hommages sont autant venus de Benoît Hamon et Aurélie Filippetti au PS, Fabien Roussel et Alexis Corbière à l’extrême-gauche, Julien Bayou chez les écologistes, Florian Philippot à l’extrême-droite, et Xavier Bertrand chez les Républicains. Preuve que l’acteur faisait l’objet d’un consensus total, quel que soit le type de public, et était apprécié de tous.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern