Accueil Actu Soirmag

Un homme lègue sa fortune au village qui l’a sauvé des nazis

La commune a pu récupérer son legs, prévu dans le testament du vieil homme. Un geste pour remercier les habitants du risque qu’ils ont pris en le protégeant.

Temps de lecture: 2 min

C’est une belle histoire qui a commencé comme un drame. En 1943, Eric Schwam, un Autrichien alors encore enfant, se réfugie avec sa famille juive dans un petit village aux portes des Cévennes, Le Chambon-sur-Lignon. Il fait alors partie des nombreux juifs sauvés par les habitants, aujourd’hui reconnus comme « justes parmi les nations ». Il y a quelques années, Eric Schwam est retourné voir les autorités communales avec une grande nouvelle : il veut donner au village ses biens. Un montant qualifié de « conséquent » par le maire. Il y a un mois, le vieil homme est décédé et cette somme va pouvoir être reversée.

Une générosité qui va dans les deux sens

Si le legs doit encore être précisément déterminé par acte notarial, l’ancienne maire du Chambon-sur-Lignon, qui avait reçu M. Schwam à l’époque, évoque près de deux millions d’euros. Le bienfaiteur avait expliqué qu’étant sans enfant, il voulait que son argent permette notamment au village d’entreprendre des projets bénéfiques à la jeunesse et à leur éducation, par exemple sous la forme de bourses. Une autre partie de la somme léguée devrait également être reversée à la SPA, à une association d’aide aux enfants, etc.

Cette œuvre de bienfaisance continue ainsi de célébrer l’acte courageux des habitants, près de 80 ans après les faits. A l’époque, la population, menée par des pasteurs de la paroisse et du collège, s’était coalisée pour cacher des juifs qui s’enfuyaient dans la montagne quand les nazis étaient de passage. Si le chiffre exact du nombre de personnes ainsi sauvées n’est pas connu, elles auraient été entre 3.500 et 5.000 à avoir pu échapper aux camps de concentration de cette façon.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une