Accusé de viols, PPDA déclare n’avoir jamais obligé quiconque à une relation sentimentale

Patrick Poivre d’Arvor réagit.
Patrick Poivre d’Arvor réagit. - Belgaimage

L’ancien présentateur préféré des Français, Patrick Poivre d’Arvor, a pris la parole sur Facebook quelques jours après avoir été accusé de viols par l’écrivaine Florence Porcel.

« J’ai découvert avec stupéfaction les accusations de madame Florence Porcel, relayées avec complaisance par un quotidien », a-t-il écrit ce vendredi après avoir « récusé fermement » ces accusations « absurdes », « mensongères » et « fantaisistes ». « J’entretenais jusqu’alors avec elle des relations confraternelles et partageais son goût pour la littérature. Plusieurs fois, je l’ai soutenue lorsqu’elle publiait des livres ou lors de ses démêlés avec des journalistes. Il n’y a jamais eu aucune forme d’emprise, ni a fortiori de contrainte. Les écrits de Madame Florence Porcel que j’ai conservés, pour la plupart postérieurs à ses accusations, le prouveront amplement. »

Sensible à la cause de la Femme

« Pour moi, la défense de la cause des femmes a toujours été un sujet de première importance », a-t-il repris. « Je vis donc très douloureusement ces attaques. Et ma famille comme mes proches les jugent insupportables. Je suis révolté par la manière dont on cherche à m’utiliser pour assurer la promotion d’un roman. La recherche de notoriété n’excuse pas tout. Pas davantage la fascination pour ce qui brille. De toute ma vie je n’ai jamais obligé quiconque à une relation sentimentale, ni bien évidemment à une relation sexuelle. Bien entendu, je répondrai à toute convocation des enquêteurs pour rétablir mon honneur et la vérité des faits »,conclut-il.

Pour rappel, Florence Porcel accuse le Français d’avoir abusé d’elle en 2004 et 2009, alors qu’elle était âgée de 21 et 26 ans au moment des faits. Elle évoque une « emprise psychologique et un abus de pouvoir ». Une plainte a été déposée au parquet de Nanterre. Patrick Poivre d’Arvor entend pour sa part contre-attaquer pour « dénonciation calomnieuse ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Le nombre de permis de bâtir octroyés en Belgique pour de nouvelles constructions unifamiliales diminue progressivement. La tendance qui monte: l’habitat groupé.

    Batibouw, un vrai salon… virtuel

    Du 27 février au 7 mars, la foire du bâtiment se tient sur internet. Un vrai salon, avec des contacts avec les exposants, mais en ligne. Un thème à retenir: les logements modulables.

  • Les activités de prostitution sont interdites depuis octobre. Vont-elles reprendre le 1er mars?

    Prostituées, les oubliées du confinement

    La crise pousse des femmes à exercer leur métier dans la plus grande clandestinité. La commune de Schaerbeek demande des décisions claires au Comité de concertation.

  • La princesse Delphine s’est pliée de bonne grâce au jeu des photos témoins. Elle prend la pose ici devant le tombeau du roi Léopold Ier.

    Monarchie: Delphine dans la crypte royale

    Le 17 février, le Roi a invité sa demi-sœur à se recueillir devant les défunts de la Famille royale en l’église Notre-Dame de Laeken.