Santé: attention au «cœur brisé»

BelgaImage
BelgaImage

On n’en parle jamais. Il ressemble à un infarctus et il vous envoie parfois aux soins intensifs. Le « syndrome du cœur brisé » est bien connu des services de cardiologie mais pas du tout du grand public. Avec le Covid et son lot de stress, on craint même d’en diagnostiquer un peu plus. Le cœur gonfle au point de ne plus pouvoir se contracter. On sent une douleur dans la poitrine prise en étau. On se dit qu’on va mourir, que le cœur, déformé, va lâcher. Le point de départ ? Celui qui en est victime a subi un choc émotionnel intense, positif ou négatif. Le professeur de...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern