Avant-dernier clap et premier César

Avant-dernier clap et premier César

Lors de la remise des Césars en 1993, le jury, obsédé par le décès de Cyril Collard, attribue le sacre du meilleur film à ses « Nuits fauves » sans savoir qu’il s’agissait d’une histoire abominablement authentique, et au détriment de vrais chefs-d’œuvre tels « Indochine », « L. 627 » et… « Un cœur en hiver ». Toutefois, l’auteur du dernier nommé, Claude Sautet, obtient enfin sa revanche en décrochant la statuette du meilleur réalisateur. Il était temps. Le père de « Vincent, François, Paul et les autres » est alors en fin de carrière, même...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern