Secrets sexos des couples qui durent

shutterstock_1224351511

Dans les premiers temps, il est puissant, obsédant, fascinant. Au début d’une relation, le sexe se vit en mode passion. Et puis obligatoirement, avec les ans, - deux pour les études les plus pessimistes et 5 pour les plus optimistes - il se calme quand il ne s’éteint pas. Pourtant certains couples parviennent à vivre une sexualité épanouie, les corps continuent de vibrer l’un pour l’autre. Que mettent en place ces hommes et ces femmes pour entretenir la flamme érotique ? Comment réussissent-il.elle.s à vivre une sexualité positive ?

Depuis toujours, la question interpelle bien des sexologues et psys parmi lesquelles Kaitlyn Goldsmith. La psychologue canadienne, chargée de cours à l'Université de Colombie-Britannique et sa collaboratrice Sandra Byers viennent de publier les résultats de leur étude (1) menée auprès de centaines de personnes âgées de 18 à 30 ans engagées dans une relation amoureuse allant de 6 mois à 10 ans : 263 étant géographiquement proches de leur partenaire et 232 éloignés. Les deux chercheuses ont ainsi interrogé des jeunes Canadien.ne.s et Américain.e.s sur leurs sentiments de bonheur, leurs désirs d’engagement, les mots d’amour échangés, les sentiments d’attachement confiés, les amis communs fréquentés, l’idéalisation romantique du partenaire – “a-t-il.elle les qualités que j’attends ?” – les photos qu’il.elle.s ont de l’autre, les gestes et baisers échangés pour se dire bonjour et au revoir ... Elles ont encore questionné leurs fantasmes, l’intégration ou non du partenaire à ces fantasmes, la fréquence des rapports sexuels, leur idéal sexuel, les liens entre cet idéal et le ou la partenaire, le consentement, les rapports acceptés mais pas vraiment désirés, la pratique de la masturbation, sa fréquence, le recours à la pornographie.

Relationnel et sexuel liés

Nos deux psychologues voulaient mettre en évidence les comportements qui participent au bonheur relationnel et sexuel du couple et voir s’il y a des différences entre les couples géographiquement proches et éloignés. Elles ont constaté que la distance ne joue pas sur la qualité de la relation et que ces couples, séparés ou non par la distance, déploient des stratégies similaires - qu’elles ont appelé des “comportements d’entretien” - pour être heureux.

Kaitlyn Goldsmith et Sandra Byers ont ainsi mis en évidence combien au niveau relationnel, la bonne communication est importante et combien il faut se montrer agréable et joyeux avec son.a partenaire. Un constat qu’il est intéressant de souligner car beaucoup de couples ont tendance à considérer leur partenaire comme le déversoir des angoisses personnelles et inquiétudes professionnelles. Ils se confient et voient l’autre comme un soutien - ce qu’il est - en oubliant qu’il est important de partager des moments positifs ensemble.

Rêver l’autre et l’idéaliser !

Et comme l’affectif et le sexuel se renforcent, se concentrer sur ce qu’elles appellent « le côté romantique » de la relation a un impact positif sur la vie sexuelle. Sur ce dernier plan, les deux psychologues canadiennes ont fait ressortir que les partenaires sont d’autant plus épanouis sexuellement qu’ils fantasment sur leur partenaire! Plus ils intègrent la personne avec qui ils sont en relation dans leurs productions imaginaires érotiques, plus ils se sentent satisfaits de leur vie intime. De même plus ils voient l’autre comme un.e partenaire sexuel.le idéal.e, mieux, ils vivent leur sexualité. Un constat qui vaut aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Dernier élément mis en avant par l’étude: la fréquence des relations. Plus les partenaires ont une activité sexuelle régulière, plus ils considèrent positivement leur sexualité.

Fantasmer l’autre, le ou la voir positivement (s’attacher à ses qualités plutôt qu'à ses défauts) porte la sexualité! Mais ce ne sont pas les uniques secrets sexos des couples qui durent. Une belle intimité tient à de nombreux facteurs. On ne pourra tous les citer ici mais on soulignera d’abord l’importance de prendre en main sa sexualité. Chacun.e doit s'intéresser à son corps, ses désirs et plaisirs pour être épanoui.e dans sa relation sexuelle. On n’attend pas de l’autre qu’il.elle offre tous les plaisirs mais on cherche à se connaître, à savoir ce qui fait vibrer et ce notamment par la masturbation et l’évocation des fantasmes.

Prendre soin de son intimité et communiquer

Il y a bien aussi la volonté mutuelle de veiller à cette relation sexuelle, de prendre soin de cette rencontre physique. Il faut y accorder de l’intérêt et du temps et ne pas craindre d’organiser et prévoir cette rencontre. Comment ne pas évoquer l’importance de la communication ! Il faut dire à l’autre ce qu’on aime ou n’aime pas en la matière.

Et puis la sexualité épanouie passe aussi dans le fait d’innover, de ne pas répéter toujours le même script érotique même s‘il est des plus jouissifs. A la longue, il finit souvent par lasser. On change, on joue, on innove.... Les possibilités sont infinies et ne doivent pas forcément être révolutionnaires. Pas besoin non plus de passer par toutes les positions Kama-Sutra, trop acrobatiques. Il s’agit bien plutôt de se laisser porter par son imagination !

(1) Factors associated with sexual satisfaction in mixed-sex long-distance and geographically close relationships”. Etude de Kaitlyn Goldsmith et E. Sandra Byers. Publication en septembre 2020 dans Sexual and Relationship Therapy