Abus sexuels: le grand déballage

Belgaimage
Belgaimage

Ils occupent des postes importants. Ce sont des hommes en vue. Qui ont droit à la présomption d’innocence. On se doit d’écouter leur défense. Ils sont accusés de viols, d’inceste, de harcèlement sexuel. Auparavant, ce mal sournois, presque accepté, était tu. Quelque chose a changé. Des livres paraissent (« Le consentement » de Vanessa Springora en 2020, « La Familia grande » de Camille Kouchner récemment). Des noms sont cités, des plaintes déposées. Le sujet monte en une. Il provoque des réactions au gouvernement et en justice. On réfléchit à durcir la législation, les...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern