L’interview très cash de Booba par un enfant youtubeur (vidéo)

L’interview très cash de Booba par un enfant youtubeur (vidéo)
Capture d’écran Twitter

La vérité vient de la bouche des enfants, dit-on. Le média français Konbini a donc eu une idée assez originale pour obtenir les confidences du chanteur Booba : le confronter aux questions de Julien Beats, un youtubeur de 12 ans qui commente toutes les chansons de rap. Une interview surprise qui s’est révélée être sans tabou, tant l’apprenti journaliste réplique du tac au tac aux réponses du rappeur, le forçant ainsi répondre sans détour à ses interrogations.

Une ambiance « bon enfant » avec des piques à répétition

A la base, la surprise était plutôt destinée à Julien Beats. Sans être mis au courant de l’arrivée de Booba, il est amené à dire ce qu’il pense de son travail de rappeur. Directement, le jeune est à la fois élogieux et critique, n’hésitant pas à dire qu’il faudrait rapidement un autre album que celui qui vient de sortir, parce que rester « quatre ans » sans en publier un seul, « ça ne se fait pas ». Il a donc du mal à croire le chanteur qui a affirmé qu’il sortait cette semaine son dernier album de sa carrière.

C’est alors que Booba arrive, sans que cela n’impressionne Julien Beats, presque stoïque face à l’arrivée de celui qu’il appelle le « Duc ». Directement après, la couleur de l’interview est tout de suite donnée. Dès que Booba demande d’écouter d’abord ses chansons avant de critiquer, le youtubeur réplique du tac au tac : « Moi je ne critique pas, je constate ! ».

Le reste de l’interview est toujours dans ce même style très direct. Konbini donne à Julien Beats plusieurs questions du style : « Tu préfères ça ou ça ? ». Et si Booba a le malheur de répondre selon son interlocuteur à côté de la plaque, il est tout de suite remis sur le droit chemin. « Bah, là, tu es hors sujet », lui répond à un moment Julien Beats. Mais globalement, l’ambiance est plutôt sympathique malgré ces quelques petites piques. « Moi, j’aime bien ton honnêteté », confie d’ailleurs le rappeur à la fin, l’invitant même à rester comme cela par la suite de sa carrière de youtubeur.

 
  • Les montages financiers des royaux européens

    Plongé jusqu’au cou dans l’affaire Epstein, le prince Andrew a déclenché une nouvelle polémique en Angleterre en créant une très discrète société privée pour assurer la gestion de ses avoirs.

    Familles royales ou grandes familles de la noblesse ou de la haute bourgeoise, elles sont nombreuses à utiliser des constructions juridiques, comme des fondations, pour transmettre et perpétuer leur patrimoine.

  • GELUCK_belgaimage-174625282-full

    Geluck face à ses détracteurs

    Les détracteurs du projet de musée de Philippe Geluck sortent les griffes.

  • Le complexe des serres se découvre de plus loin cette année grâce à une belle promenade dans le parc privé du château.

    Parcours inédit dans les Serres de Laeken

    En raison du corona, une partie du complexe est inaccessible, mais, en échange, les visiteurs peuvent faire une longue promenade dans le parc du château royal ! À découvrir dès le 13 mai.

  • Le fisc peut s’emparer de 80% de la valeur d’un héritage à destination d’un ami ou d’un neveu. Le legs en duo est une solution à envisager à l’heure d’anticiper sa succession.

    Héritage, les règles ont changé

    Pour alléger les droits de succession, il est souvent intéressant d’inclure une association dans ses héritiers. Attention, les règles ont changé ! Explications.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern