Un ancien animateur de RTL arrêté par les agents d’«En route avec la police locale» (vidéo)

Un ancien animateur de RTL arrêté par les agents d’«En route avec la police locale» (vidéo)
RTL-TVI

Hier soir, les téléspectateurs ont découvert une interpellation pas comme les autres dans « En route avec la police locale », sur RTL-TVI. Le 15 février dernier, l’animatrice Émilie Dupuis accompagnait deux agents lorsque ceux-ci ont repéré un automobiliste ne portant pas sa ceinture. Ils lui demandent de se mettre sur le côté de la route quand ils se rendent compte qu’en réalité, ils ont face à eux la voiture de… Jean Barbera, l’ancien animateur à l’accent très belge. Une interpellation qui a bien fait rire Émilie Dupuis.

Une interpellation sympathique

Il était alors 7h30, un lundi, et Jean Barbera partait de son domicile de Châtelet pour aller à la poste de Châtelineau. Un peu trop pressé, celui-ci a oublié de mettre sa ceinture de sécurité. Lorsqu’il a été interpellé, les agents lui ont demandé de présenter ses papiers et Émilie Dupuis n’a évidemment pas manqué d’aller lui parler. « Regarde, tu retrouves toutes tes équipes [de la télé], c’est formidable », blague-t-elle, ce qui le gêne un peu. « Vous n’êtes pas stressé par les caméras quand même ? », demande un agent. « Non, mais je n’aime pas être trop filmé dans ce genre de circonstances », avoue l’ancien animateur.

Émilie Dupuis en a aussi profité pour tester la mémoire de Jean Barbera, réputé pour connaître toutes les dates d’anniversaire de tout RTL. Mais aujourd’hui, il a beaucoup de mal à se souvenir de celle de son ancienne collègue. « Ça, je ne me souviens plus », concède-t-il en se risquant à dire 1982. Mauvaise pioche ! « Mon Dieu Jean », soupire la présentatrice tout en rigolant. La deuxième tentative sera la bonne : 1985.

Et quand un des deux agents demande à Jean Barbera si à la télé, il y a des « rapprochements », celui-ci concède qu’il « n’a jamais eu de chance à ce niveau-là ». Il ose ensuite avouer qu’il « aurait bien voulu » se « rapprocher » de certaines personnalités, dont Sandrine Corman, Sophie Pendeville ou encore… Émilie Dupuis.

Quant à son interpellation, Jean Barbera s’en tire bien puisqu’il n’a eu qu’un rappel à l’ordre. « C’est mon seul défaut, c’est la ceinture », déclare Jean Barbera, tout en attachant bien celle-ci.

 
  • Les montages financiers des royaux européens

    Plongé jusqu’au cou dans l’affaire Epstein, le prince Andrew a déclenché une nouvelle polémique en Angleterre en créant une très discrète société privée pour assurer la gestion de ses avoirs.

    Familles royales ou grandes familles de la noblesse ou de la haute bourgeoise, elles sont nombreuses à utiliser des constructions juridiques, comme des fondations, pour transmettre et perpétuer leur patrimoine.

  • GELUCK_belgaimage-174625282-full

    Geluck face à ses détracteurs

    Les détracteurs du projet de musée de Philippe Geluck sortent les griffes.

  • Le complexe des serres se découvre de plus loin cette année grâce à une belle promenade dans le parc privé du château.

    Parcours inédit dans les Serres de Laeken

    En raison du corona, une partie du complexe est inaccessible, mais, en échange, les visiteurs peuvent faire une longue promenade dans le parc du château royal ! À découvrir dès le 13 mai.

  • Le fisc peut s’emparer de 80% de la valeur d’un héritage à destination d’un ami ou d’un neveu. Le legs en duo est une solution à envisager à l’heure d’anticiper sa succession.

    Héritage, les règles ont changé

    Pour alléger les droits de succession, il est souvent intéressant d’inclure une association dans ses héritiers. Attention, les règles ont changé ! Explications.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Chasseurs de microbes (13)

    L’expérience de Pasteur sur les bâtonnets produisants l’acide lactique le convainquit - pourquoi?, nul ne le sait.

    Du XVIIe siècle à Louis Pasteur, Paul De Kruif raconte dans un livre passionnant l’existence hors normes et les découvertes magnifiques de grands savants, pionniers de la science et bienfaiteurs de l’humanité.