Gad Elmaleh aux amis qui lui ont tourné le dos après les accusations de plagiat : « Je pardonne, mais j’ai la liste » (vidéo)

belgaimage-175053926-full
Belgaimage

Souvenez-vous. En 2019, des vidéos en ligne de CopyComic accusait l’humoriste Gad Elmaleh de plagiat. « Peut-être qu’on a été à la facilité en s’inspirant des techniques de vannes, des chutes, des punchlines des Américains. Je me suis inspiré d’eux. OK, d’accord. Qu’est-ce qu’il faut faire ? Est-ce qu’il y a un confessionnal pour humoristes ? (…) 1 minute 30 de show sur vingt ou trente heures de spectacles que j’ai faits dans ma vie, ça ne résume pas ma carrière », avait-il déclaré à l’époque.

> Gad Elmaleh reconnaît une partie de vrai dans les accusations de plagiat

Beaucoup d’artistes et humoristes, qui étaient ses amis, lui avaient alors tourné le dos. Mais maintenant que les choses sont arrangées, Gad Elmaleh observe de nombreux changements de comportement : « J'ai des gens qui m'ont tourné le dos et quand tout s'est arrangé, qui ont fait un tour complet sur eux-mêmes et sont revenus. Je connaissais les gens qui tournaient le dos mais ceux qui font un 360... C'est une forme d'être humain qui est pourrie de l'intérieur », a-t-il affirmé à l’animateur. « Des humoristes qui allaient en télé me démonter, les mêmes mecs, quand j'ouvre la billetterie pour mes prochains spectacles, me demandent aujourd'hui sur Instagram de faire ma première partie. Je me demande comment ça existe, waw. Certains humoristes, des artistes installés, connus, que tu respectes, que tu as aidé, prennent la parole publiquement contre moi. A la télé, on les voyait dire 't'façon j'ai toujours su' alors qu'il y a un mois on était ensemble et ils me demandaient encore de venir dans leur émission, ils me demandaient des services, des trucs pour leur femme, j'ai répondu présent, j'ai prêté de l'argent. »

« Vous en avez recroisé certains depuis, j’imagine ? », questionne Eric Dussart. « Oui. La bonne surprise, c'est que je leur ai souri, je leur ai dit bonjour, je leur ai ouvert mon cœur, mes bras, et ils se sont effondrés. Mais c'est là que c'est beau, qu'on voit qu'on avance. On croit qu'on va vouloir mettre des claques dans des gueules, c'est ça que je pensais, je voulais mettre des pains. Mais en fait, ces mecs-là, je les vois aujourd'hui, ils sont mal à l'aise. Tout va bien. Mais je sais. Comme dirait Thierry Lhermitte: je pardonne, mais j'ai la liste. »

Selon lui, les personnes inscrites sur la liste seraient très mal à l’aise face à lui, bégaieraient.