Souris mortes, installations vétustes… Le délabrement du Parlement fédéral dénoncé sur Instagram

Souris mortes, installations vétustes… Le délabrement du Parlement fédéral dénoncé sur Instagram
Capture d’écran Instagram

Le palais de la Nation, à Bruxelles, en impose par sa façade et ses chambres richement décorées. Mais dans le reste du bâtiment, ce n’est pas toujours joli ! C’est ce que révèle un compte Instagram dénommé « De Kamer - La Chambre » qui publie des photos sur l’état pas toujours glorieux du cœur de la démocratie belge, entre les souris mortes sur le plancher et les équipements défectueux du bâtiment.

Un nationaliste flamand derrière ces dénonciations ?

Le compte a été créé en août 2019 et met depuis régulièrement des images en ligne pour témoigner de ce qui se passe derrière les murs du Palais de la Nation, construit en 1783. Il y a un peu de tout : des fils électriques qui pendent sans protection, des toilettes hors-service ou bouchées, des téléphones et des appareils d’un autre âge qui font des bruits bizarres ou encore des fuites d’eau dans le parking souterrain.

Le compte se veut à la fois satirique et très critique. En témoigne une publication datée du 11 mars dernier où les parois d’un couloir se désagrègent, laissant apparaître les murs originels du bâtiment. En commentaire, le compte déclare sur le ton de l’humour : « Les fondements de la démocratie ont connu des jours meilleurs ». Cette semaine, dans le même style, on trouve un pilier bricolé à la va-vite dans le parking pour soutenir le plafond. Ici, le compte y voit le « pilier de la démocratie ». Mais à côté de cela, le mystérieux influenceur dénonce aussi la manière dont est utilisé l’argent dédié à l’entretien du palais. Exemple : le « Tondo », une passerelle flambant neuve qui a coûté selon lui plus d’un million d’euros.

Intrigué, le Standaard a mené l’enquête pour savoir qui était derrière ce compte mais la tâche s’est avérée compliquée. Son utilisateur publie autant en néerlandais qu’en français ou en anglais, ne donnant aucun signe sur sa langue maternelle. Le journal a néanmoins remarqué que parmi les 1.600 abonnés, on retrouve beaucoup de nationalistes flamands, que ce soit de la N-VA ou du Vlaams Belang. Est-ce que cela veut dire que cet inconnu fait partie de leurs rangs ? C’est possible. Cet individu est en tout cas très critique du gouvernement de manière générale et ne manque pas une occasion pour se moquer de la coalition actuelle. Puisque les nationalistes flamands ne s’y trouvent pas, il serait logique que le compte « De Kamer - La Chambre » provienne de leurs rangs, mais rien ne permet de le certifier.

Interrogée à ce sujet, Eliane Tillieux, présidente de la Chambre, a en tout cas tenu à répondre sur cette affaire. « Le Parlement est ancien et compte plus de 100.000 m² », dit-elle au Standaard. « Les équipes sont mobilisées chaque jour pour les réparations, l’entretien et les rénovations. J’appelle la personne anonyme à se faire connaître et contribuer à des solutions ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern