Les montages financiers des royaux européens

Plongé jusqu’au cou dans l’affaire Epstein, le prince Andrew a déclenché une nouvelle polémique en Angleterre en créant une très discrète société privée pour assurer la gestion de ses avoirs.
Plongé jusqu’au cou dans l’affaire Epstein, le prince Andrew a déclenché une nouvelle polémique en Angleterre en créant une très discrète société privée pour assurer la gestion de ses avoirs. - BelgaImage

Le « Times » le révélait dans son édition du mercredi 28 avril dernier : le prince Andrew a fondé en juin 2020 une société illimitée (Unlimited company), une construction juridique assurant la gestion de certains avoirs familiaux, en attendant leur transmission. Si la nouvelle fait grand bruit outre-Manche, c’est parce que le prince Andrew a choisi comme partenaire et gestionnaire de sa boîte un certain Harry Keogh, un banquier qui a dû démissionner en mars 2018 à la suite d’accusations de… harcèlement sexuel sur une collègue. Ce qui renvoie évidemment aux problèmes...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
  • Pourquoi William a viré Harry

    Depuis de longs mois, la rupture est consommée entre le prince William et le prince Harry. Même lors des funérailles de leur grand-père, ils n’échangent que peu de paroles. En fait, les Cambridge et les Sussex sont brouillés depuis près de trois ans.

    Les deux frères ne se parlent plus depuis octobre 2018. Un livre jette un nouvel éclairage sur la véritable raison de la discorde – une trahison ! – qui a mené à la séparation des Cambridge et des Sussex, avant le Megxit…

Signé duBus
Signé Stéphane Bern