Les montages financiers des royaux européens

Plongé jusqu’au cou dans l’affaire Epstein, le prince Andrew a déclenché une nouvelle polémique en Angleterre en créant une très discrète société privée pour assurer la gestion de ses avoirs.
Plongé jusqu’au cou dans l’affaire Epstein, le prince Andrew a déclenché une nouvelle polémique en Angleterre en créant une très discrète société privée pour assurer la gestion de ses avoirs. - BelgaImage

Le « Times » le révélait dans son édition du mercredi 28 avril dernier : le prince Andrew a fondé en juin 2020 une société illimitée (Unlimited company), une construction juridique assurant la gestion de certains avoirs familiaux, en attendant leur transmission. Si la nouvelle fait grand bruit outre-Manche, c’est parce que le prince Andrew a choisi comme partenaire et gestionnaire de sa boîte un certain Harry Keogh, un banquier qui a dû démissionner en mars 2018 à la suite d’accusations de… harcèlement sexuel sur une collègue. Ce qui renvoie évidemment aux problèmes...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern