À la télé ce soir: «Quand Harry rencontre Sally» ou «L’amour au temps du Covid»

BelgaImage
BelgaImage

« Quand Harry rencontre Sally », à 21h10 sur La Trois

de Rob Reiner (1989)

Cynique, désabusé, arrogant et un rien macho, Harry déplaît d'emblée à Sally qui regrette illico de l'avoir invité à faire la route les séparant de New York en sa compagnie. Fraîche émoulue, comme lui, de l'université de Chicago, Sally, dont la vie sentimentale est cahotique, ressent durement les propos définitifs d'Harry sur l'impossibilité d'évacuer le sexe de toute relation amicale mixte. S'étant quittés sans regret, le hasard les fait se croiser à nouveau cinq ans plus tard... Sally, devenue journaliste, croit filer le parfait amour tandis qu'Harry, brillant conseiller politique, est sur le point de se marier.

« Crush, l'amour chez les jeunes au temps du Covid », à 22h05 sur TIPIK

«  L'amour chez les jeunes », c'est l'histoire d'une génération digitale, qui peut s'aimer sans même se voir, qui peut ressentir sans se toucher, se manquer sans s'être jamais rencontrée. Hétéro, gay ou pansexuel ; influenceur, anonyme ou engagé, ils sont connectés en permanence, leurs téléphones toujours au bout des doigts. Pendant ces dix mois de tournage, ils nous ont ouvert les portes de leur intimité. Nous les avons suivis au rythme de leurs vies amoureuses, souvent chamboulées par la Covid, et avons partagé leurs joies, leurs peines et leurs doutes. Chacun de ces huit personnages nous raconte une histoire, son histoire, et nous aide à décrypter les rites et les codes de cette génération.

Les étoiles de Dominique Deprêtre

« War Dogs », à 20h05 sur TIPIK - Trois étoiles

de Todd Phillips (2016)

Une pièce à conviction de plus contre la « sale guerre », aussi passionnante qu’un polar de haut vol, et aussi grinçante qu’un titre des Coen. Dans le rôle du plus filou des deux acolytes, Jonah Hill crève l’écran, volant la vedette au personnage central à la voix off, Miles Teller, et à Bradley Cooper qui est aussi coproducteur. Qui plus est, on n’a pas triché sur la B.O. avec d’authentiques tubes des Neil Diamond, Aerosmith, Iggy Pop, Pink Floyd, The Who et Leonard Cohen. Voilà qui est donc très « rock’n’roll » !

« Le gendarme de Saint-Tropez », à 20h25 sur RTL-TVI - Trois étoiles

de Jean Girault (1964)

Revoilà la bande à Cruchot, dont la première aventure attira la bagatelle de sept millions de spectateurs dans les salles hexagonales à sa sortie, ce qui en fit le plus gros succès de l’année. A l’origine, c’est Pierre Mondy qui devait incarner l’adjudant Gerber, mais il dut y renoncer en raison d’un engagement théâtral. Inutile de dire combien Michel Galabru en profitera.

« Le nom des gens », à 20h55 sur Arte - Trois étoiles

de Michel Leclerc (2010)

Césars du meilleur scénario original pour l’auteur et sa complice Baya Kasmi, et de la meilleure actrice pour Sara Forestier, cet ovni rassemble de façon irrésistible et inspirée le comique de situation, la satire sociale et surtout les jeux de mots, étant donné que tout le monde n’a pas la (mal)chance de s’appeler Dupont, Durant ou pourquoi pas Jospin.

« American Pie 2 », à 22h00 sur AB3 - Deux étoiles

de J.B. Rogers (2001)

La première suite de la comédie culte réalisée deux ans plus tôt par les frères Weitz évoque les vacances estivales du même quatuor gaffeur et de leurs multiples conquêtes. C’est toujours aussi américain et vulgaire, mais dans le genre, ça reste vraiment top et drôle jusqu’à la séquence finale en apothéose.

 
  • Verviers: la peur du lendemain

    La Vesdre coule paisiblement. Les débris qui la bordent rappellent le traumatisme vécu une semaine plus tôt.

    Dévastée par la Vesdre, l’ancienne cité lainière pleure ses morts, compte ses sinistrés et se prépare aux crises à venir.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern