Elvis Presley, un fou de cinéma

À la base, la star ne voulait pourtant chanter dans aucun de ses films...
À la base, la star ne voulait pourtant chanter dans aucun de ses films... - Belgaimage

Devenu rarissime au grand écran, « King Creole » est le quatrième film qu’a tourné Elvis Presley en 1958, faisant suite au « Love Me Tender » de 1956 puis « Loving You » et « Jailhouse Rock » reprenant chaque fois le titre d’un tube du « King ». Ce dernier était réellement un fou de cinéma et ambitionnait une carrière comparable à celles de ses deux… idoles, James Dean et Marlon Brando.

À la base, il ne voulait chanter dans aucun de ses films, mais son manager, le fameux Colonel Parker en décida...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
  • Verviers: la peur du lendemain

    La Vesdre coule paisiblement. Les débris qui la bordent rappellent le traumatisme vécu une semaine plus tôt.

    Dévastée par la Vesdre, l’ancienne cité lainière pleure ses morts, compte ses sinistrés et se prépare aux crises à venir.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern