Accueil Soirmag Sexo

Findom, la pratique sexuelle du «cochon» dépouillé

Sur Internet, l’humiliation financière se taille une place de choix. Les dominatrices y chassent les soumis, prêts à leur livrer de l’argent pour prouver leur dévotion et assouvir leur fantasme d’un compte en banque flirtant avec le zéro.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au Soirmag Temps de lecture: 5 min

Aucun round d’observation, notre première demande d’interview se solde par une réponse qui plonge instantanément au cœur du monde lucratif de la domination financière. «  Tu vas payer combien, pigeon ?  », nous envoie une dominatrice francophone dénichée sur le réseau social Twitter. Difficile de faire plus cash comme mot de bienvenue. À la faveur de la pandémie, le « findom » – terme anglais largement utilisé pour décrire cette pratique – sévit de plus en plus sur la toile, notamment parce que le travail du sexe a envahi le Net. Et la clientèle avec. Le concept de la domination financière se veut relativement simple.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Sexo

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs