Accueil Actu Stars

Michel Sardou et ses secrets (in)avouables

On le dit grincheux, chauvin et misogyne. Il est aussi franc, solitaire et aimant. À 74 ans, il en a accumulé, des souvenirs. Et des regrets.

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 10 min

1. Seul au pensionnat

Très jeune, il est envoyé chez une nourrice, qui est aussi garde-barrière, à Kœur-la-Petite, dans la Meuse. Il passe son enfance de pensionnat en pensionnat, ses parents (Jackie et Fernand Sardou) étant constamment en tournée. Il l’avoue lui-même, il n’est pas très bon élève. Il le vit comme un exil. Dans sa dernière biographie, « Je ne suis pas mort, je dors » (chez XO Éditions), il raconte cet éloignement un peu triste qu’il ne comprend pas. Les études et lui, ça fait deux… Gamin, il vit aussi une scène épouvantable : il découvre à 10 ans un pendu, dont les adultes ne lui parlent pas, souvenir cruel qu’il révèle dans son livre.

2. Ses copains ne manquent pas de chien

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Stars

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs