Une Anderlechtoise a fait pousser du cannabis sur le trottoir sans le faire exprès (vidéo)

BELGAIMAGE-180962864
BelgaImage

Il y a peu, le bourgmestre d’Anderlecht, Gaëtan Van Goidsenhoven, se balade dans les rues de sa ville. Il passe dans la rue du Sillon, juste à côté du Westland Shopping, et là son regard est attiré par une plante de plus de deux mètres, logée sur le trottoir. Il reconnaît tout de suite la forme caractéristique des feuilles ainsi que son odeur typique de sa phase de floraison. Il s’agit bel et bien de cannabis. Mais contrairement à ce qu’il est possible de croire, ce n’est pas l’œuvre de trafiquants de drogue particulièrement culotés mais d’une dame âgée du quartier.

« On aura vraiment tout vu », s’exclame le bourgmestre

La femme en question habite en réalité juste en face. Un jour, elle donnait des graines aux oiseaux mais il lui restait un fond de sachets. Sans prêter garde, elle l’a vidé par terre et la plante a poussé à une vitesse qui a même surpris l’Anderlechtoise. « Bien sûr, j’avais identifié du chanvre, et je sais ce qu’on fait avec, du shit », reconnaît-elle à la DH. « Faut rien m’apprendre ». Mais elle ne s’est pas plus inquiétée que cela. « Je vous fait remarquer que personne ne l’avait vu », s’amuse-t-elle.

Une histoire qui n’a pas autant plu au bourgmestre de la commune. « On aura vraiment tout vu », se désole-t-il au quotidien. L’arbre a donc été arraché ce mercredi matin, au grand désespoir d’Eliane. « De quel droit ? On aurait au moins pu me demander l’autorisation, non ? ». Rappelons que le cannabis est interdit en Belgique, selon une loi toujours en vigueur depuis 1921. Celui ou celle qui détient ou cultive du cannabis pourrait donc se voir sanctionner d’une amende ou d’un emprisonnement. Mais en réalité, celui qui en fait un usage personnel a peu de chance d’être poursuivi, à moins que cela ne crée des troubles à l’ordre public. Or ici, avoir un plant de cannabis sur la voie publique pourrait être… problématique.

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?