Jacqueline Bir: «Il faut garder une joie intérieure»

La Dame à la Camionnette2 ©Mireille Roobaert
Mireille Roobaert

On la contacte « en pleine corrida » des premières représentations. Après une longue abstinence, Jacqueline Bir remonte sur les planches. En l’occurrence un van garé dans une rue chic de Londres et qui restera là… durant 15 ans en lui servant de refuge. Cette femme a tapé dans l’œil du dramaturge Alan Bennett. Miss Shepherd a la dent dure et l’humour ravageur. Son histoire, vraie, pose question à la société.

Cette dame à la camionnette est une originale doublée d’une survivante : vous aimez bien camper des...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète