La maison, plus tueuse que la voiture

BelgaImage
BelgaImage

Il y a cette mandoline aiguisée qui ouvre tant de plaies, cette combinaison « escaliers et chaussettes aux pieds » qui laisse des ecchymoses sur le corps, ce coin de la table basse qui n’en est pas à son premier orteil cassé, cette taque trop chaude qui brûle la main d’un enfant en vadrouille côté cuisine, cet escabeau branlant, cette sortie de douche glissante… Dernièrement, le gel hydroalcoolique s’est ajouté à la liste non exhaustive des dangers de la maison. À la faveur de la crise sanitaire, ces flacons se sont invités dans les foyers belges, provoquant des accidents. Le...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète