Accueil Actu Soirmag

Plus de 2000 belgicismes!

L’accent belge passe aussi par les mots. La preuve dans cette 3e édition du « Dictionnaire des belgicismes ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 6 min

Plus de 2.000 références, des mots qui sortent et d’autres qui entrent, une approche à la fois très scientifique et délicieusement ludique de notre parler. Michel Francard et ses trois coauteures se sont bien amusés à collationner toutes ces perles. Paru en 2010, réédité en 2015 dans une version enrichie, ce dico sent bon la belgitude. On ne s’en rend pas compte car on les sort à tout propos mais lait russe, fond de grenier, chaud boulette, fumer comme un Turc, « J’te sonne et j’te dis quoi », « J’ai bon », « Je sais là-contre », loque à reloqueter, envoyer quelqu’un à la gare, formateur, marquoir, planche (de WC), bardaf, coûter un pont, frigolite, tirer son plan, cuberdon, stuuût, conducteur fantôme et zwanze sont des belgicismes.

Pourquoi des belgicismes disparaissent-ils pour laisser place à des nouveaux : par manque d’usage ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs