Accueil Actu Stars

La fête est finie

Le Grand Jojo, roi de l’ambiance, est parti faire la zwanze dans les nuages.

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 9 min

Jules César des fancy-fairs, empereur des bals populaires, pape du lever de coude et de la chanson à boire, roi de la zwanze, du second degré et de la verve bruxelloise, chantre des stades de foot et incitateur de farandoles en famille, Jules Jean Vanobbergen, alias le Grand Jojo, faisait danser les Belges, toutes langues et générations confondues, sans se prendre la tête, car il ne se poussait pas du col, le Lange Jojo. Ayant eu beau nous triturer les méninges, nous ne connaissons pas une personne qui n’a pas à un moment dans sa vie fredonné l’un des airs improbables mitonnés par cet artiste inclassable… de classe mondiale. Jules Jean Vanobbergen est né le 6 juillet 1936 à Ixelles. Il fut vendeur, étalagiste, avant de devenir auteur-compositeur-interprète et même scénariste de bandes dessinées… tout en étant fonctionnaire à la province de Brabant, mais de cela il n’en parlait jamais.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Stars

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs